Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La Nasa repousse le lancement du télescope spatial James Webb à 2019

James Webb s'envolera vers les cieux un peu plus tard que prévu. Le télescope sera lancé au printemps 2019, et non en octobre 2018, vient de faire savoir la Nasa. L'agence spatiale souligne toutefois qu'aucun problème technique n'est à déplorer.

Achevé par la Nasa en novembre 2016, le Télescope Spatial James Webb (JWST) devait à l'origine être lancé dans le cosmos au mois d'octobre 2018. Or, l'agence spatiale semble avoir pris un peu de retard sur cet objectif, et vient d'annoncer que le satellite s'envolera finalement au printemps 2019.

Si vous vous impatientez de voir les découvertes que pourrait permettre de faire le miroir primaire large du télescope -- l'objet affiche un diamètre de 6,5 mètres -- sachez donc que ce ne sera probablement pas pour tout de suite. Le lancement devrait avoir lieu entre les mois de mars et juin 2019.

Pas de problème technique

« Le changement de l'échéance du lancement n'est pas lié à un problème de matériel ou de performances techniques, précise Thomas Zurbuchen, administrateur associé à la Direction de la mission scientifique de la Nasa, au siège de Washington. L'intégration des différents éléments de l'engin spatial prend plus de temps que prévu. »

La nouvelle deadline de la Nasa a été choisie en coordination avec l'Agence spatiale européenne, qui est chargée de fournir, entre autres, le lanceur Ariane 5 du télescope. Les tests menés sur le télescope par la Nasa -- comme celui, essentiel, de savoir si le JWST saura résister à l'éventualité d'un froid extrême -- se poursuivent, selon le planning établi par le Centre spatial Lyndon B. Johnson au Texas.

« Le temps supplémentaire alloué aux essais environnementaux de l'observatoire assemblé -- le télescope et le vaisseau spatial -- permettra de garantir que Webb soit intégralement testé avant son lancement dans l'espace », fait valoir la Nasa.

Il faut dire que le satellite nécessite un soin tout particulier de la part de l'agence spatiale. En effet, celui-ci devra occuper un emplacement spécifique : James Webb sera situé à 1,5 million de kilomètres de la Terre, à l'opposé du Soleil.