Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Non, il n'y a pas de « tempête de sable » qui va s'abattre sur la France aujourd'hui

Un pic de chaleur est prévu, et quelques poussières certes, mais pas de tempête de sable, ce 12 septembre 2022.

Les pics de chaleur s'enchaînent depuis le début de cet été 2022. Un dernier vient de démarrer, depuis ce dimanche 11 septembre. En cause, l'ex-ouragan Danielle, qui s'est transformé en simple dépression à des latitudes moyennes. Mais les vents, passant par l'Espagne, ramènent des vents chauds en France. Résultat, le mercure va monter en France -- de 28 à 35 degrés selon les régions.

De nombreux médias ont alerté d'un second phénomène : une « tempête de sable » venant du Sahara toucherait également la France dès le lundi 12 septembre. Cette situation était déjà advenue en mars dernier, deux épisodes impliquant les sables du Sahara s'étaient alors enchaînés. Cela arrive de temps en temps. Mais attention, cependant, en cette mi-septembre, aucune « tempête de sable » de la sorte ne va réellement s'abattre sur nous à proprement parler. Il s'agit d'une surinterprétation.

De « quelques poussières » à « TEMPÊTE DE SABLE », il y a un pas

Ce sont des météorologues qui, voyant les titres de presse quelque peu alarmistes, ont alerté sur Twitter. Fabien Delacour explique ainsi que l'on est « à des années-lumière » d'une tempête de sable : les quantités de sables dans l'atmosphère seront « très limitées », détaille-t-il. Même son de cloche sur le compte du prévisionniste Florentin Cayrouse : « Oui une remontée de poussières sahariennes est attendue mais les concentrations resteront faibles », indique-t-il. « On sera loin d’une tempête de sable. » Le phénomène est par ailleurs « sans commune mesure avec ce qu'on avait connu en début d'année lors de plusieurs épisodes », ajoute Fabien Delacour.

C'est d'ailleurs ce que confirme Météo-France, contacté par Numerama : « Pas de tempête de sable, mais bien du sable du Sahara qui nous parvient, mais en quantité plus faible que les épisodes du début d'année. »

En cherchant comment est née la déformation, on découvre combien cela relève d'une surinterprétation. L'article de CNews cite un tweet de Meteo60 qui évoque bien des « poussières de sable du Sahara dans l'atmosphère de la France », mais indiquant bien que ce n'est « rien de très marqué toutefois par rapport aux précédents épisodes ». L'autre source est un tweet de La Chaîne Météo (plateforme fiable), évoquant que « la poussière ocre sera de retour » et ainsi de ne « pas laver vos voitures ». Le mot « tempête » n'existe dans aucune de ces deux sources.

Il y aura bien des sables dans l'atmosphère, mais ce ne sera pas une tempête. // Source : La Chaîne Météo

En clair, l'information n'est pas fausse, mais surévaluée. Il faut s'attendre à ce que dans le sud-ouest, le ciel puisse être légèrement teinté à certains endroits, avec des dépôts de poussière de ci de là. Mais il est question de très faibles quantités, face auxquelles de terme de « tempête de sable » est donc fortement inapproprié.