Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Séries Mania 2022 : qui a dit que les séries françaises étaient nulles ?

Fort d’une programmation aussi politique qu’humoristique, le festival Séries Mania a dévoilé vendredi soir les fictions choisies par les différents jurys. Une sélection éclectique, qui prime de nombreuses séries solaires.

Après huit jours de festival, les six jurys de Séries Mania, qui se tenait du 18 au 25 mars 2022 à Lille, ont délibéré sur les différentes compétitions de l’événement.

Au programme : compétition internationale et française, panorama international, formats courts et prix du public. Les séries choisies montrent toute la diversité du festival, marqué cette année par de très belles séries hexagonales, des productions particulièrement politiques et de jeunes acteurs lumineux.

Compétition Internationale

Grand prix : Le Monde de demain

Le Monde de demain raconte la naissance du groupe NTM. // Source : Arte

Si la naissance du groupe NTM a déjà fait tourner les caméras du septième art avec Suprêmes, sorti il y a seulement quelques mois, cette série musicale française possède pour autant toute sa place sur le petit écran. Le Monde de demain dresse le portrait virevoltant de toute une génération en quête de sens, dans les années 1980. De Kool Shen et JoeyStarr au DJ précurseur Dee Nasty, cette fresque joyeuse et rebelle met en scène une galerie de personnages hauts en couleur. Approuvée par les membres de NTM, cette création de Katell Quillévéré (Réparer les vivants) et Hélier Cisterne invite à réinventer le monde grâce à la culture.

À l'automne, sur Arte.

Meilleur acteur : Yehuda Levi dans Fire Dance

La comédienne Mia Ivryn dans Fire Dance// Source : Shain Goldman/Yes TV

Les productions israéliennes brillent régulièrement par leur créativité et leur originalité. Fire Dance ne fait pas exception à la règle, avec le récit de Feigi, adolescente au désir ardent qui rêve d’une relation amoureuse avec le trentenaire Nathan (Yehuda Levi, qui a donc reçu un prix). Cette chronique adolescente au cœur d’une communauté ultra-orthodoxe met en valeur un personnage féminin osé, qui tente de s’émanciper des règles établies. À choisir, c’est donc plutôt à la bluffante Mia Ivryn que nous aurions remis une distinction.

Diffusion inconnue en France.

Meilleure actrice : Michelle de Swarte dans The Baby

Michelle de Swarte dans la comédie noire The Baby// Source : HBO/OCS

Il était temps que l’univers sériel s’empare du sujet de la maternité avec un regard aussi burlesque que politique. C’est tout l’objet de The Baby, mini-série en huit épisodes. Dans cette production comique et horrifique, Michelle de Swarte donne vie à Natasha, une trentenaire qui n’en peut plus d’assister aux grossesses de toutes ses amies proches. Lorsqu’un bébé manipulateur lui tombe littéralement dans les bras, son existence va prendre une tournure terrifiante. L’actrice interprète avec brio cette jeune femme croulant sous le poids des conventions patriarcales.

Sur OCS, à partir du 25 avril.

Notre avis

Les autres séries de la Compétition Internationale nous avaient plutôt laissés de marbre, et le jury a donc justement récompensé celles qui nous semblaient les plus originales et visuellement abouties. Avec ce panel israélien, anglais et français, ce palmarès réunit le meilleur de la création actuelle.

Panorama International

Meilleure série : The Dark Heart

La série danoise The Dark Heart// Source : Jasper Spanning

Dans le sud de la Suède, Sanna et Marcus forment un couple passionné. Mais lorsque le père de Sanna disparaît, leur idylle est bouleversée. La détective privée chargée de l’enquête, Tanja, se fascine alors pour cette affaire, au péril de sa vie. Avec ses personnages féminins complexes et ses thématiques importantes, comme les violences familiales, la série danoise The Dark Heart est sublimée par une très belle réalisation.

Diffusion inconnue en France.

Prix des étudiants : Funeral for a Dog

La série allemande Funeral for a Dog a été primée par les étudiants. // Source : Flare Entertainment

Basée sur le roman de Thomas Pletzinger, également co-créateur de la série, cette série allemande invite au voyage, en Colombie ou en Italie. On y suit Daniel, un journaliste qui souhaite interviewer le mystérieux romancier Mark Svensson, à propos d’un triangle amoureux, aux conséquences dangereuses. Il faut avouer que nous n’avons pas été conquis par cette série, à la narration confuse, à la mise en scène trop contemplative et aux personnages trop superficiels.

Diffusion inconnue en France.

Prix spécial du jury : Sunshine Eyes

La série allemande Sunshine Eyes évoque le premier confinement. // Source : Tindra Film

L’Allemagne est doublement primée dans cette sélection, avec ce drame imaginé et entièrement tourné pendant le premier confinement. Magnifiée par des acteurs non professionnels et une bonne dose d'improvisation, Sunshine Eyes nous rappelle avec émotion nos premiers mois de cohabitation avec le Covid. Une plongée remarquable, dont la distinction par le jury n’est pas une surprise.

Diffusion inconnue en France.

Mention spéciale à The Responder

Martin Freeman excelle dans The Responder// Source : BBC

Portée par le toujours impressionnant Martin Freeman (The Hobbit, Sherlock), cette série immerge au cœur des patrouilles de nuit à Liverpool. Comme d’habitude, les Anglais visent juste avec l’histoire de Chris, policier corrompu et peu conventionnel. Basée sur les mémoires de Tony Schumacher, qui a justement été patrouilleur nocturne, The Responder est criante de vérité.

Prochainement sur Canal+.

Notre avis

Le Panorama International, composé de 13 séries, présentait une excellente diversité. Mais aucun de nos chouchous, Kin ou Station Eleven, n’a été primé. Leurs récits résonnent pourtant étrangement avec notre réalité et brillent par leur authenticité. Dommage.

Prix Lycéen de la Meilleure Comédie : Bloody Murray

Les deux héroïnes névrosées de Bloody Murray// Source : Yes TV

Intrigante comédie romantique venue tout droit d’Israël, Bloody Murray n’était pas vraiment notre petite préférée de la sélection. Mais le ton sarcastique de la série et ses deux héroïnes aussi dérangées qu’attachantes la placent tout de même très haut dans notre estime. On ne rit pas aux éclats devant Bloody Murray, mais on réfléchit plutôt aux rôles apposés aux femmes célibataires, passé un certain âge. Une petite bouffée d’air frais, qui change des rom-com habituelles.

Diffusion inconnue en France.

Mention spéciale : Visitors

Simon Astier a présenté sa nouvelle création, Visitors, au festival Séries Mania // Source : WarnerTV

Créée par Simon Astier (Hero Corp), cette série comique de science-fiction était l’un de nos coups de cœur du festivalAlors que Richard débute sa carrière de flic, il doit faire face au crash d’un objet volant non identifié… Visitors rend brillamment hommage à la pop culture des années 1980 et 1990, tout en multipliant les blagues et le second degré.

Prochainement sur Warner TV (disponible dans le bouquet Canal+).

Format court - Meilleure série : Float

Float est une très jolie romance queer. // Source : BBC Scotland

Pleine de subtilité et de douceur, Float mérite amplement ce prix. Dans une piscine écossaise, les jeunes Jade et Collette tombent progressivement amoureuses l’une de l’autre. Une très jolie romance queer, au propos important, à l’esthétique soignée et aux personnages attachants, dont on a hâte de connaître la suite.

Diffusion inconnue en France.

Mention spéciale à 18h30 – saison 2

Le format court 18h30 séduit par un dispositif original // Source : Arte

Plébiscitée lors de sa première saison sur Arte, cette série courte revient avec de nouveaux épisodes tout aussi savoureux. Par une malicieuse mise en abyme, 18h30 se concentre sur les comédiens Arnaud et Judith, qui doivent incarner Éric et Mélissa dans la série éponyme. Un tournage compliqué pour un couple en pause dans la vraie vie. Ce format court français renouvelle la narration par son dispositif habile.

Sur Arte.tv à partir du 28 mars.

Compétition Française

Meilleure série : Chair tendre

Chair tendre explore l'adolescence de Sasha, une personne intersexe // Source : France TV Slash

Les séries françaises sur des personnages LGBTQIA+ sont régulièrement critiquées pour leur traitement caricatural du sujet. Mais depuis quelques années, le petit écran s’attache enfin à mettre en avant ces destins queer, avec des récits subtils. Chair tendre s’inscrit dans cette droite lignée. Cette chronique adolescente autour de Sacha, jeune personne intersexe, bouleverse par sa subtilité et son émotion toute en retenue. Une réussite, suffisamment rare pour largement mériter ce prix.

Prochainement sur France TV Slash.

Meilleur acteur : Axel Granberger dans Les Papillons noirs

Axel Granberger est bluffant dans Les Papillons noirs// Source : Arte

Les serial killers ont toujours fasciné le petit écran. Mais cette production française parvient à apporter un regard neuf et plutôt dérangeant sur le sujet. Dans Les Papillons noirs, Adrien, un écrivain tourmenté rencontre Albert, un vieil homme, prêt à lui raconter sa plus grande histoire d’amour avec Solange, dans les années 1970. Mais Adrien réalise rapidement que ce couple est loin d’être ordinaire et ressemble plutôt étrangement à des tueurs en série… Axel Granberger (Emily in Paris) étonne dans le rôle d’Albert, version jeune. Un prix mérité pour un acteur prometteur.

À l'automne, sur Arte.

Meilleures actrices : Inès Ouchaaou, Assa Sylla et Charlie Loiselier dans Reusss

Inès Ouchaaou, l'une des héroïnes de Reusss// Source : France TV Slash

Un coup de coeur immédiat, un trio d’actrices formidables et une ambiance RnB unique : Reusss nous a séduit dès son introduction, comme on vous le disait dans notre bilan du festivalInès Ouchaaou, Assa Sylla et Charlie Loiselier sont les véritables révélations de cette comédie musicale française, entraînante et colorée. Trois jeunes femmes dont on vous conseille de retenir le nom : leur talent émerveillera votre petit écran.

Prochainement sur France TV Slash.

Meilleure musique originale : Clément Doumic, Antoine Wilson et Sébastien Wolf du groupe Feu ! Chatterton pour Toutouyoutou

Aérobic et espionnage sont au programme de Toutouyoutou// Source : OCS

Pour notre sélection personnelle du festival, il a fallu faire des choix, et écarter des séries qui nous avaient pourtant tapé dans l’oeil. Toutouyoutou, l’une des séries les plus étonnantes de Séries Mania, en faisait partie. Dans les années 1980, la charismatique Jane débarque tout droit des États-Unis dans une petite ville tranquille de la région toulousaine. Avec ses cours d’aérobic, elle entame une petite révolution dans un quartier de « Desperate Housewives » version française. Dans Toutouyoutou, les blagues fusent et les secrets se dévoilent petit à petit. Mêlant espionnage industriel et émancipation féminine, la série française à la musique irrésistible parvient à trouver un équilibre malin et décalé.

Sur OCS, à partir du 8 septembre.

Notre avis

La Compétition Française était de très haute volée cette année, mais le jury a primé les meilleures séries de la sélection, mettant en lumière la diversité de la société hexagonale. L’adolescence est particulièrement représentée, avec des productions moins stéréotypées qu’il y a quelques années, portées notamment par France TV Slash. Une très belle évolution, à surveiller.

Prix du public : The Birth of Daniel F. Harris

Steve enferme son fils dans The Birth of Daniel F. Harris// Source : Channel 4

Les producteurs de The End of the Fucking World et Misfits reviennent avec cette série anglaise drôle et poétique. Le jeune Danny a toujours vécu avec Steve, son père, dans une maison isolée, persuadé que le monde extérieur est peuplé de monstres effrayants. Lorsque Steve meurt, Daniel se retrouve confronté à la réalité et doit s’adapter à une nouvelle vie. The Birth of Daniel F. Harris est une fable sensible, d’une grande humanité. Son ambiance singulière méritait bien cette distinction populaire.

Diffusion inconnue en France.