Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Diffuser si vite Black Widow sur Disney+ a fait perdre beaucoup d'argent à Disney

Black Widow est sorti à la fois au cinéma et sur la plateforme SVOD Disney+, en juillet 2021. Cela a causé une chute au box-office pour deux raisons.

En juillet 2021, quelques jours après la sortie de Black Widow (prequel dédié à l'héroïne Marvel), la star du film Scarlet Johansson, annonçait attaquer Disney en justiceLa plainte dénonçait une rupture d'accord : une part de la rémunération de l'actrice devait être basée sur les recettes au box-office, mais, en dehors de la France, le film est sorti simultanément sur Disney+, la plateforme de vidéo à la demande (SVOD). Finalement, Disney et Scarlet Johansson ont trouvé un accord : celle-ci a reçu une compensation de 40 millions de dollars.

Mais la sortie simultanée de Black Widow sur Disney+ a été encore plus coûteuse que cela à la géante firme d'Hollywood. D'après les informations de Deadline, début janvier 2022, le manque à gagner atteindrait 600 millions de dollars.

Scarlet Johansson dans le film Black Widow // Source : Marvel

Le piratage favorisé par la sortie simultanée sur Disney+

La première raison à cette perte sur les revenus prévus est la simple conséquence d'un accès au film sur une plateforme de streaming : cela entraîne « une chute libre au box-office » dès le week-end suivant la sortie. De toute l'histoire de Disney pour les films Marvel, Black Widow a ainsi subi « la pire chute de deuxième week-end », chiffrée à 68 %.

Mais à cela, il faut ajouter un autre problème : le piratage. Les séries Disney+ sont certes les plus piratées en 2021, mais cela se pose en des termes différents pour les longs-métrages. Lorsqu'un film sort au cinéma, celui-ci ne se retrouve pas immédiatement sur les plateformes illégales de téléchargement et de streaming. Ou alors, on le trouve en des qualités terriblement médiocres -- des « HD cams » par exemple, c'est-à-dire l'écran de cinéma capté par un camescope ou un smartphone. La qualité vidéo et audio très médiocre de ces formats rend le visionnage difficile, sorte d'obstacle naturel au piratage. Les copies propres ne sont pas diffusées avant plusieurs mois.

Lorsqu'un film comme Black Widow sort directement sur Disney+, on trouve immédiatement -- le soir-même ou le lendemain -- des copies propres, en 4K, en plusieurs langues, sur les sites de piratage. Cela contribue très fortement « à l'érosion du box-office », rappelle Deadline. Il se trouve qu'environ 20 millions de copies piratées de Black Widow ont été récupérées dans le monde.

C'est la combinaison de ces deux chutes au box-office, toutes deux provoquées par une sortie simultanée sur Disney+ et au cinéma, qui provoque une perte estimée à 600 millions de dollars.

À cela, il faut ajouter que l’option Disney+ Premier Access, qui permet d’accéder à certains films Disney+ plus chers que d’autres, comme Mulan ou Black Widow (mais pas en France), oblige Disney à partager une part des revenus avec les plateformes qui permettent d'accéder à application (comme Google Play, Amazon Fire Stick...). La commission prélevée est estimée à 15 %

Voilà qui vient ajouter de nouveaux éléments à ce débat qui agite l'industrie cinématographique depuis plusieurs mois : beaucoup d'acteurs et actrices, comme des cinéastes (comme Denis Villeneuve), s'opposent fermement aux sorties simultanées en streaming et sur grand écran. C'est autant pour des raisons artistiques qu'économiques.