Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Fortnite, chapitre 3 : des nouveautés décevantes après 18h d’attente

Ça y est, Fortnite est entré dans son troisième chapitre. Il y a bien sûr une nouvelle carte et de nouveaux arrivants (Spider-Man en tête), mais l'étendue des modifications est bien moindre que lorsqu'Epic Games avait lancé le chapitre 2. Ou peut-être s'est-on un peu trop habitués aux gros événements qui en mettent plein la vue.

Cela faisait deux ans que Fortnite n'avait pas connu une nouvelle modification de cette ampleur : le jeu de construction et de survie est entré dans sa troisième « ère » le 5 décembre 2021, suite à près de 18 heures de mises à jour. Mais après quelques heures de test et de parties, il faut bien se rendre à l'évidence : le jeu n'a pas autant changé que ça.

Entendons-nous bien : les nouveautés du chapitre 3 ne sont pas à jeter, bien au contraire. Déjà, il y a une toute nouvelle île du jeu. L'événement intitulé The End a plongé (littéralement) les joueurs et joueuses dans la mer, d'où ils ont pu observer leur précieuse île se « retourner » comme une crêpe. Ce qui était au-dessus est désormais « en-dessous » (et inaccessible), tandis qu'une toute nouvelle carte a émergé.

Celle-ci, hiver oblige, est aux trois quarts enneigée. On retrouve également un archipel ensoleillé sur l'est, et un petit coin de désert qui rappelle les débuts de Fortnite (notamment la région des Paradise Palms du premier chapitre en 2018).

Du côté des avatars, c'est Spider-Man qui fait son grand retour dans le jeu (encore une fois, il ne s'agit que d'un « skin »  : l'enfiler ne vous donnera pas des super-pouvoirs dans une partie classique de battle royale, juste un bon style), tandis qu'un bâtiment est floqué aux couleurs du Daily Bugle, le journal américain fictif de la saga de l'homme araignée.

Et puis, quoi d'autre ?  Au final, pas grand chose.

Peu de modification de gameplay dans le chapitre 3 de Fortnite

La mise à jour, qui a quand même duré plus d'une demi-journée, n'a entrainé qu'un seul gros changement au niveau de la carte de l'île, mais aucun bouleversement dans le gameplay. Tout juste les personnages peuvent-ils désormais « glisser» sur le sol et lancer des tentes un peu partout sur la map pour gérer leurs armes.

Le problème, c'est qu'Epic Games a habitué ses fans à des modifications titanesques lorsque Fortnite passe d'un chapitre à l'autre. En octobre 2019, les serveurs avaient été hors-service pendant 38 heures pour se laisser le temps d'intégrer de très nombreuses nouveautés, comme la possibilité de nager dans des rivières, de pêcher, de porter des camarades blessés... À côté, le chapitre 3 fait pâle figure, avec seulement des innovations au niveau de la météo (tornades et éclairs, notamment).

https://www.youtube.com/watch?v=knAYcg7Tt8E

The End : un événement important, mais très interactif

Même l'événement « The End » en lui-même avait de quoi décevoir  : non seulement n'a-t-il duré que 10 minutes, mais la part d'interaction était grandement limitée par rapport à ce que l'on aurait pu anticiper.

Les joueurs et joueuses ont été amenés à tirer sur des monstres invoqués par la « Reine Cube », mais sans impact sur le déroulement du jeu : il fallait que les gamers perdent pour pouvoir être sauvés par The Rock. Ce dernier les guidait ensuite à travers des sous-sols, où la seule chose à faire était... de le suivre sagement dans les tunnels. Au point où l'on avait parfois l'impression d'être la petite sœur à qui l'on passe une manette débranchée devant la télé, et qui se persuade que c'est bien elle qui contrôle le personnage.

Le jonglage entre les éléments de cinématiques et le jeu était certes bien mené — surtout, rappelons-le, pour un jeu qui est 100 % gratuit. Mais l'implication globale des joueuses et joueurs aurait pu être meilleure, quitte à voir moins impressionnant, mais plus immersif.

Il est probable que le chapitre 3 de Fortnite continue de s'améliorer au fil du temps, mais il faudra peut-être commencer à envisager la possibilité que le jeu d'Epic Games ne pourra plus jamais réussir à surprendre autant les joueurs et joueuses qu'en 2019, à l'époque où tout était encore novateur et excitant. Le jeu de survie et de construction n'en est pas moins bon ; il atteint simplement un stade de maturité, de consolidation de sa base de fans et d'assise de son univers en temps que « plateforme de vie virtuelle ». Un positionnement pertinent à l'heure où se multiplient les projets de métaverses.