Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Rocket League suit encore Fortnite avec une version mobile

Le rachat de Psyonix par Epic Games a une nouvelle conséquence pour Rocket League. Le jeu mélangeant course et football va bénéficier d'une adaptation mobile, à paraître cette année sur iOS et Android.

Quand Psyonix a été racheté par Epic Games en 2019, on s'attendait à ce que Rocket League subisse de gros changements. Les premiers n'avaient pas tardé à arriver : la fin des lootbox puis le passage au free-to-play -- deux arguments empruntés à Fortnite. Dans un communiqué publié le 24 mars, Psyonix a officialisé une nouvelle évolution : le lancement d'une version mobile, baptisée Rocket League Sideswipe. 

Contrairement à Fortnite, qui offre la même expérience sur iOS, Android, PC et consoles, Rocket League Sideswipe se définit comme un jeu « bâti depuis zéro ». Les développeurs tiennent quand même à offrir un gameplay qui s'appuie sur les fondations de Rocket League, réadaptées pour un usage sur smartphone et tablette. Rocket League Sideswipe sera disponible cette année et, bien sûr, il sera gratuit.

https://www.youtube.com/watch?v=s68V-K6H1mE&t=42s

L'ombre d'Epic Games continue de planer sur Psyonix

« Rocket League Sideswipe va offrir des contrôles simples à comprendre que vous soyez un maître de Rocket League ou un novice. En outre, il y aura des mécaniques plus avancées, comme dans Rocket League, pour ceux qui veulent grimper dans les classements compétitifs », promet Psyonix. Rocket League Sideswipe proposera des matches à 1-contre-1 ou à 2-contre-2. Ils seront rapides — deux minutes — et on pourra en profiter en local ou en ligne. Sur la vidéo de gameplay, on peut constater que Psyonix a opté pour un gameplay en 2D (avec une vue de profil). 

Il n'est pas difficile de constater que l'ombre d'Epic Games continue de planer sur Psyonix, qui a toujours refusé d'offrir une suite à Rocket League -- pourtant lancé en 2015. L'adaptation sur iOS et Android permettra de gonfler la communauté, aujourd'hui chiffrée à plus de 75 millions de joueurs. Elle va aussi offrir à Psyonix un nouveau moyen de gagner de l'argent, puisqu'on nous promet déjà des outils de personnalisation pour nos voitures.

Étrangement, il y aura bien une version iOS de Rocket League Sideswipe, alors qu'on sait Apple et Epic Games empêtrés dans une bataille juridique liée aux pratiques commerciales de l'App Store.