Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

The Last of Us Part II : 4 conseils pour survivre dans le mode réaliste

On a testé le niveau de difficulté réaliste de The Last of Us 2. Voici quelques conseils avant de vous lancer dans cette expérience.

En août 2020, Naughty Dog a déployé une première mise à jour The Last of Us Part II. Il est maintenant possible de changer le mode de rendu, de sélectionner des options bonus (munitions illimitées, éliminations en one shot...). Vous pouvez aussi activer la mort permanente (jeu entier, actes, chapitres), et, dorénavant, le jeu dispose d'un nouveau mode de difficulté : « réaliste » (grounded).

Ce mode n'offre pas seulement une augmentation de la difficulté, il s'agit bien d'une toute nouvelle expérience de jeu. Les ennemis sont plus coriaces et les alliés bien moins utiles, mais, en plus, le mode écoute est désactivé, l'ATH n'est pas disponible, il n'y a aucun rechargement automatique, plus de réticule pour viser, beaucoup moins de ressources, et un arbre de compétences réarrangé.

On a testé ce mode. On a souffert. On a adoré. Alors voici quelques conseils que l'on retire de cette expérience hors du commun.

Développez des stratégies méthodiques, calmement

Dans les modes habituels du jeu, la meilleure technique pour survivre est de mixer l’infiltration silencieuse et l'action. Clairement, dans le mode réaliste, la balance penche bien davantage du côté de l'infiltration silencieuse. Et celle-ci doit se faire de façon méthodique. Vous n'aurez ni assez de vies, ni assez de munitions pour un affrontement de mêlée (oui, on sait que vous avez aimé ça pendant votre premier run, mais là il faut y repenser à deux fois).

L'action pure et simple n'est tout simplement pas une option viable dans le mode réaliste. Il vous faudra procéder presque tout le temps en mode furtif, car l'action ne doit se présenter que lorsqu'elle est inévitable. Les pièges qui se déclenchent à distance, les cocktails Molotov, tout comme les armes silencieuses et à distance (arc, arbalète, silencieux), seront votre attirail prioritaire. Cela permet d'éliminer un maximum d'ennemis sans avoir à vous mouiller ni même à révéler votre position. Attirer plusieurs ennemis vers un même lieu grâce à une brique ou une bouteille, pour en avoir plusieurs d'un coup avec des artifices, voilà qui vous évitera bien des conflits insurmontables.

De manière générale, procéder méthodiquement, cela signifie que ce mode est une ode à la patience. Il faut y aller lentement, être attentif en permanence à tout ce qu'il se passe et est susceptible de se passer. Si vous perdez votre calme, vous perdrez tout court.

Soyez à l'écoute du moindre son

Le mode écoute et l'ATH sont peut-être désactivés, mais Ellie et Abby perçoivent malgré tout leur environnement, vous disposez toujours pleinement des sons et des images. Il faut mobiliser tout le champ de vision, en tournant la caméra autant que possible, quand vous êtes par exemple au coin d'un mur, à côté d'une fenêtre, derrière un meuble.

Plus encore que vos yeux, ce sont vos oreilles qui vont aider. On vous conseille de jouer avec un casque sur les oreilles, d'ailleurs, pour capter un maximum de sons même à distance des ennemis. Concernant les humains, The Last of Us Part II pousse le détail assez loin, en créant des dialogues uniques entre les ennemis en fonction des lieux. Les ennemis vont avoir tendance à s'exprimer sur leur état mental, sur ce qu'ils veulent faire, sur là où ils veulent aller. Ces dialogues livrent régulièrement de précieux indices, à partir desquels adapter au fur et à mesure votre stratégie. Dans le mode réaliste, c'est crucial. Du côté des infectés, c'est évidemment moins... explicite, mais en bougeant très lentement et en restant à l'écoute, vous aurez une idée de leur nombre et de leurs déplacements.

Chérissez les armes de corps à corps et les munitions

Dans ce mode, les ennemis -- humains comme infectés -- ont leurs perceptions beaucoup plus accrues. Ils vous repéreront plus facilement. Résultat, même en adoptant une stratégie méthodique et avec toute la patience du monde, attendez-vous à être pris totalement de court à certains moments par un claqueur qui vous repère, un chien qui vous renifle, un humain qui vous aperçoit à cause d'un mauvais mouvement d'une demi-seconde.

Vous comprendrez vite que dans ce mode, il faut tout faire, vraiment tout, pour conserver toutes les munitions tant elles sont rares -- et en l'absence du réticule de visée, vous pouvez rater votre cible et gâcher une munition (après quelques heures de jeu dans ce mode, vous verrez que ce type de gâchis vous arrache un petit bout d'âme à chaque fois). Les armes de corps à corps vont jouer un rôle plus important que jamais, alors vous devez veiller à en avoir toujours une sur vous, non seulement en bon état, mais si possible améliorée. Vous devrez manier impeccablement les esquives, car chaque coup que vous prenez est le début de la fin (les ressources, même pour se soigner, sont limitées). L'idée générale est d'être paré à ce que l'usage des armes à feu relève du dernier recours, en toute circonstance, pour qu'elles vous aident dans les moments les plus désespérés.

Fuyez

Le mode réaliste implique également un recours plus important à la fuite. C'est assez contre-intuitif dans un jeu vidéo, mais dans The Last of Us Part II, et encore plus dans ce mode, la fuite fait partie intégrante des stratégies utiles -- et elle n'est pas une solution de facilité ! Le mode ne s'appelle pas « réaliste » pour rien, le réalisme impliquant de savoir juger d'une situation et si vous pouvez ou non vous y confronter. Surtout si vous avez activé la mort permanente.