Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

The Last of Us Part II est repoussé indéfiniment à cause du coronavirus

Sony a pris la décision de repousser The Last of Us Part II, l'un de ses plus gros titres de l'année, à une date inconnue. Initialement prévue pour le mois de février, l'exclusivité PS4 avait déjà été retardée au mois de mai.

Si nous sommes toujours en période de confinement au mois de mai, il ne faudra pas compter sur The Last of Us Part II pour nous occuper. Attendu pour le 29 mai en exclusivité sur PlayStation 4, le jeu développé par Naughty Dog a été repoussé à une date inconnue. Sony a officialisé la mauvaise nouvelle dans un tweet publié le 2 avril.

Comme le précise un autre communiqué partagé par le studio, il ne s'agit pas d'un problème lié à la production. Sony et Naughty Dog citent tous deux des raisons logistiques pour justifier cette décision. En effet, au regard des livraisons incertaines liées à une économie qui tourne au ralenti, ils ne s'attendent pas à offrir à The Last of Us Part II un lancement digne des attentes -- aussi bien celles des joueurs que les leurs.

Il faudra encore attendre pour jouer à The Last of Us Part II

« Nous voulons nous assurer que tout le monde pourra jouer à The Last of Us Part II au même moment », explique Naughty Dog, qui espère que le délai d’attente supplémentaire ne sera pas très long. Il dépendra bien évidemment de l’évolution de la pandémie, qui conditionne les mesures prises par les différents gouvernements. En attendant, le studio continuera de corriger les derniers bugs, puisque le développement est presque terminé. 

On comprend dès lors que Sony ne souhaite léser personne avec The Last of Us Part II. Malgré cette logistique incertaine, Square Enix a préféré maintenir la sortie de Final Fantasy VII Remake au 10 avril, quand bien même des joueurs pourraient être servis avant les autres. Sony et Naughty Dog auraient tout aussi bien pu opter pour une sortie dans un premier temps 100 % numérique. Mais cette option n'aurait pas été « juste » pour celles et ceux qui n'ont pas accès à une connexion internet suffisante pour télécharger rapidement un gros jeu.

À noter que Sony a également choisi de retarder Iron Man VR, initialement calé au 15 mai. Prévu pour le 26 juin, Ghost of Tsushima, autre grosse exclusivité de la PS4, pourrait vraisemblablement subir le même sort en fonction de l'évolution de la situation sanitaire mondiale.