Disponible sur Crunchyroll, Run with the Wind est une très belle surprise. Si vous avez l’intention de voir un animé de sport, c’est ici que cela se passe.

Le pari était osé, car le sport en question ici est la course à pied. Soit sûrement pas la discipline la plus simple à mettre en images et à rendre captivante. Pourtant, nous savons bien que les Japonais parviennent à nous passionner, quel que soit le sport. Y compris ceux où ils ne brillent absolument pas en compétition internationale ! L’échauffement est terminé, passons à la course.

Run with the Wind (Kaze ga Tsuyoku Fuiteiru en VO) est à la base un roman sorti en 2006. Il a déjà connu des adaptations : en manga en six volumes sortis entre 2007 et 2009, puis au cinéma en 2009. Tous deux sont inédits chez nous. L’autrice, Shion Miura est très célèbre au Japon. Elle s’est notamment fait remarquer avec son best-seller sorti en 2011, Fune o Amu, disponible en France chez Actes Sud sous le titre La Grande Traversée. Le studio ZEXCS avait d’ailleurs produit un animé en 2016 de cette satire du monde de l’édition.

Avec Production I.G, la série était en de bonnes mains. Pour rester dans les titres de sport, le studio a réalisé la formidable adaptation de Haikyû ! ! (2014-2016) dont nous attendons avec impatience la quatrième saison prévue pour janvier prochain. L’animé est dirigé par Kazuya Nomura (Ghost in the Shell : The New Movie) et le script est signé Kohei Kiyasu, qui n’est autre que la voix de Ippo Makunouchi dans la série Fighting Spirit, un autre classique du shônen sportif. Enfin, une bonne partie du reste du staff a travaillé sur Haikyû ! ! et cela se voit à l’écran tant la série est solide techniquement tout au long des épisodes.

Production I.G/via Crunchyroll

Marathon Men

Kakeru Kurahara avait tout pour devenir un futur champion de course à pied. Mais à la suite d’un incident, il abandonna la compétition au cours de son cursus scolaire. Un jour, alors qu’il commet un vol à l’étalage, il attire l’attention de Haiji Kiyose. Il se retrouve alors plongé dans une aventure qu’il n’aurait jamais imaginée. En effet, Haiji est déterminé à courir le Hakone Ekiden, une course de relais de 218 kilomètres entre Tokyo et Hakone. Mais pour cela, il doit former une équipe de dix coureurs. Ce qui ne sera pas chose aisée…

En dehors du sport évoqué, peu représenté en manga ou animé, Run with the Wind se distingue d’emblée des autres séries. En effet, elle ne se déroule pas au collège ou au lycée, mais à l’université. Cela a une importance considérable, car les héros sont des adultes. Alors évidemment, nous allons revisiter les thématiques chères au genre — l’amitié comme vecteur de surpassement, bien sûr — mais traitées avec une plus grande maturité et sensibilité qu’à l’accoutumée. Tout le chemin parcouru par Kakeru pour retrouver goût à la compétition fait partie d’une aventure humaine qu’il va partager avec les neuf autres coureurs.

Production I.G/via Crunchyroll

De plus, alors que certains shônen sportifs abandonnent tout réalisme pour aller sur le terrain du nekketsu, Run with the Wind reste à hauteur d’homme. Avant de pouvoir courir le Hakone Ekiden, il faut participer à des qualifications. Pour les franchir, il faut respecter deux conditions : entraînement et cohésion de groupe. Une fois le billet en poche, c’est tout l’aspect tactique de la course de relais qui est évoqué. Nous pourrons toutefois titiller sur certaines performances notamment celles d’Akane « Prince » Kashiwazaki, le fan de mangas qui n’avait jamais fait d’activité physique auparavant. Essayez donc de faire un 5000 m en moins de 16 minutes et 30 secondes, vous verrez de quoi je parle.

« Une course dont on connaît l’issue n’a pas d’intérêt. »

Bien qu’étant un drame sportif, la série ne délaisse pas l’humour pour autant. C’est souvent frais et léger. L’emprise d’Haiji sur les autres membres de l’équipe donne souvent lieu à de savoureuses séquences drolatiques. La galerie de personnage est attachante au possible. Si bien qu’une fois la ligne d’arrivée franchie, on regrette déjà de ne pas passer plus de temps avec eux.

Les 23 épisodes sont disponibles chez Crunchyroll.

 

Partager sur les réseaux sociaux