Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Fifa 20 : vous ne pourrez pas jouer avec la Juventus de Turin

Dans une vidéo surprise, Konami a annoncé l'exclusivité de la Juventus dans PES 2020. Les joueurs de Fifa 20 devront donc se contenter d'une équipe factice. 

Pour la première fois depuis des années, Konami a réussi à prendre Electronic Arts de court au niveau des simulations de football. Dans une vidéo publiée sur YouTube le 16 juillet, l'éditeur japonais a annoncé un partenariat exclusif avec la Juventus pour son jeu eFootball PES 2020. La société avait déjà signé un contrat avec Manchester United début juillet, mais il autorisait juste le studio à utiliser la licence officielle de l'équipe.

Dans le cas de la Juve, la conséquence est différente : seul Konami aura le droit d'utiliser les éléments officiels liés au club italien. Selon la description de la vidéo, cela inclut « le nom, l'écusson, les maillots et l'Allianz Stadium  ».

https://www.youtube.com/watch?v=uaEtbIZNJP4

Quelles conséquences pour Fifa 20 ?

Electronic Arts et son Fifa 20 sont bien sûr les premiers touchés par ces changements. La nouvelle édition du jeu ne fera aucune mention de la Juventus, mais uniquement de « Piemonte Calcio » -- football piémontais. Comme l'a expliqué EA dans son communiqué de presse, ce nom créé de toute pièce servira a représenter officieusement la Juve dans le jeu.

L'éditeur américain se veut rassurant : les noms des sportifs et leurs visages n'étant pas inclus dans le contrat avec Konami, les joueurs n'auront pas affaire à des noms génériques ou modifiés (qui se souvient de Sylvain Wiltordu dans PES 4 ?). Ronaldo, Higuaín ou encore Matuidi seront donc bien de la partie, mais ils joueront avec d'autres maillots et dans un nouveau stade. Reste à voir si l'absence de licence officielle suffira à faire changer de bord certains adeptes de Fifa ou si la victoire de Konami sera de courte durée.