Troisième opus d'une franchise particulièrement appréciée, Luigi's Mansion 3 débarque sur Switch avec des idées plein la cartouche.

Après un premier opus marquant sur GameCube et une suite lancée sur 3DS, Nintendo a décliné une troisième fois son jeu Luigi’s Mansion 3 . Ce sera pour la Switch, qui accueillera le plombier peureux quelque part en 2019.

Après avoir pris en mains le jeu pendant une petite demi-heure, Numerama peut d’ores et déjà affirmer qu’il plaira aux fans des aventures personnelles du frère de Mario. Comme toujours, Nintendo a trouvé des idées pour renouveler une recette partant déjà sur de solides bases.

Pour rappel, Luigi’s Mansion place Luigi dans le costume d’un chasseur de fantômes, lui qui a peur de son ombre. De ce comble est né une série de jeux où le héros de fortune croise la route et le fer avec des ectoplasmes tous plus mignons les uns que les autres. Pour son arrivée sur Switch, la ligne directrice est toujours la même : Luigi pose ses valises dans un hôtel en apparence paisible en compagnie de toute sa clique. Le lieu s’avérera hanté.

Des idées qui font mouche

Dans Luigi’s Mansion 3, Luigi est toujours armé de son aspirateur lui permettant d’enfermer les fantômes qui se cachent dans chaque pièce qu’il doit traverser. Avant de déclencher le mécanisme de capture, qui consiste à tirer vers Luigi à l’aide du stick, il est nécessaire d’étourdir la victime avec un flash de lampe torche. On dispose également d’un lance-ventouse pour, par exemple, retirer les boucliers des esprits les plus malins. L’aspirateur s’avère par ailleurs utile dans certains puzzles liés à l’environnement, sachant qu’il est possible d’orienter la tête dans diverses directions (le mouvement est un peu capricieux et il faut prendre le coup).

Le double gluant facilite les tâches

En guise d’idées bienvenues, on commencera par évoquer l’opportunité de faire apparaître un double gluant de Luigi, doté de moins de points de vie et déjà apparu dans le remake 3DS du premier opus. Insensible à certains pièges, il sert à accéder à des zones interdites au Luigi normal, à faciliter la tâche du plombier ou encore à autoriser la coopération. Cet élément, certes déjà vu, est une aubaine pour proposer des énigmes inédites. D’autant que Nintendo ne manque pas de disséminer des secrets dans les environnements.

L’autre ajout s’inscrit dans les combats. Si on peut toujours capturer les fantômes de manière classique, il est désormais autorisé de gagner du temps en les écrasant au sol. Pour cela, il est indispensable de marteler le bouton A pour parvenir à ses fin.

L’arrivée sur Switch permet à Luigi’s Mansion 3 d’être plus joli que jamais. Un constat qu’il doit bien évidemment à la direction artistique typique Nintendo et au charme qui se dégage de la bouille de Luigi, qui a bien du mal à masquer son côté poule mouillée face aux fantômes espiègles. On résiste assez peu à la qualité des animations, qui trahissent le moindre état traversé par le personnage principal. À cela s’ajoute un souci du détail assez poussé pour appuyer une ambiance qui mélange l’effrayant et le craquant.

Luigi’s Mansion 3 // Source : Nintendo

Partager sur les réseaux sociaux