Pour entrer sur le terrain des consoles rétro, l'éditeur Konami tente un pari : proposer une version mini de la PC Engine CoreGrafx, une console peu connue du grand public.

Depuis le lancement de la NES Classic Mini en 2016, plusieurs éditeurs ont suivi le mouvement… jusqu’à la nausée. Après NintendoSony et Sega, et alors que les clients se lassent (les PlayStation Classic Mini sont bradées en grande surface…), c’est au tour de Konami de tenter sa chance dans ce domaine : le 11 juin 2019, la firme a annoncé la sortie prochaine de la PC Engine CoreGrafx Mini (aussi appelée TurboGrafx-16 Mini pour le marché américain et PC Engine Mini pour le marché japonais).

Comme les autres machines de ce genre, elle prendra la forme d’une version réduite (capable de tenir dans la main) de la console d’origine et intégrera plusieurs jeux. Au moment d’écrire ces lignes, on en connait six :

  • R-Type
  • New Adventure Island
  • Ninja Spirit
  • Ys Book I & II
  • Dungeon Explorer
  • Alien Crush

Le site officiel de Konami indique que « de nouveaux titres seront prochainement annoncés  ». Les versions dédiées aux différents marchés ne devraient pas embarquer exactement les mêmes jeux. On remarque notamment que les clients japonais auront droit à un Castlevania contrairement aux Européens et aux Américains.

Une notoriété réduite

Le concept de la PC Engine CoreGrafx Mini est identique à celui de toutes les consoles rétro sorties ces dernières années. Elle se démarque pourtant des autres pour une raison un peu particulière : peu de gens connaissent la console d’origine. La PC Engine CoreGrafx n’a pas la notoriété d’une PlayStation ou d’une Super Nintendo, sauf peut-être chez les passionnés de retrogaming.

De gauche à droite, les versions européennes, japonaises et américaines de la console. // Source : Youtube/Konami

Les consoles Mini ont avant tout du succès grâce à la nostalgie ressentie par les clients en voyant les objets de leur enfance. On peut donc se poser des questions sur l’attrait d’une machine à la communauté réduite, mais le côté « objet de collection » pourrait attirer des curieux. Pour l’instant, on ignore à quel prix sera vendue cette nouvelle console rétro et à quelle date elle sera disponible.

Partager sur les réseaux sociaux