Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Découvrez Gizmos, notre jeu de société de la semaine

Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est Gizmos qui est à l'honneur.

La fête de la science approche à grands pas, et vous devrez y rivaliser d'ingéniosité pour bricoler le bidule le plus original et le plus puissant. Seule la maitrise des énergies et des combos vous fera gagner le premier prix.

L'énorme distributeur d'énergies trône au centre de la table : des billes de quatre couleurs différentes en sortent, l'une derrière l'autre, le long de la rigole. Elles serviront de matière première pour construire les fameux bidules, gizmos en anglais, qui donnent son nom au jeu.

Ces derniers sont proposés aux joueurs, quelques-uns faces visibles, les autres en piles, classés selon trois niveaux : plus on monte en niveau, plus le bidule coute cher en énergie, mais plus il rapporte de points de victoire.

À son tour, on effectue l'une des quatre actions possibles :

En plus de rapporter des points de victoire pour la fin de partie, les bidules procurent également des effets de jeu permanents à leur propriétaire. Chaque bidule s'active si l'action choisie correspond à son déclencheur. Par exemple, prendre une bille au hasard dans le distributeur si on construit un bidule jaune, effectuer une action de classement si on prend une bille bleue, etc.

Bien entendu, les effets se cumulent et s'activent les uns avec les autres. C'est tout le sel du jeu : parvenir à mettre en place une véritable machine à combos.

Certains bidules permettent de convertir des énergies (une bleue contre une rouge), de les multiplier (une noire se transforme en deux), ou encore d'augmenter ses capacités de stockage d'énergie, d'archivage ou de recherche. Quelques-uns permettent même de gagner des points de victoire supplémentaires.

La partie s'achève quand un joueur construit son quatrième bidule de niveau 3 ou son seizième bidule en tout. Le plus haut total de points de victoire l'emporte.

Pourquoi c'est bien

Gizmos est un jeu de type « engine builder », dont l'un des représentants les plus connus est Splendor. Dans ceux-ci, on acquiert « quelque chose », pour acquérir d'autres « choses » ensuite, puis d'autres, et ainsi de suite, grâce à une montée en puissance graduelle. Gizmos c'est exactement ça, avec l'apport supplémentaire des combos qui font tout son attrait.

Les premiers tours sont un peu pauvres : on prend une bille, on classe un bidule, on en construit un, etc. Mais petit à petit, la mécanique se met en route, la machine s'emballe. Les réactions en chaine sont de plus en plus complexes, pour peu qu'on mette en place les bonnes combinaisons, et les derniers tours peuvent devenir pléthoriques. C'est ludique et très enthousiasmant.

Comme d'habitude dans ce type de jeux, chacun joue un peu dans son coin. Même si on peut prendre les billes colorées ou les bidules convoités par ses camarades pour les embêter, l'interaction reste limitée. Mais c'est propre au genre, et on ne peut en tenir rigueur à Gizmos en particulier.

Le seul reproche qu'on pourrait lui faire concerne ses billes. Ces dernières sont en plastique et pas en verre, comme de vraies billes. Ça ne change absolument rien au jeu, mais les sensations au toucher et les manipulations auraient été nettement plus agréables. Tout le reste du matériel est parfait, et les illustrations des bidules sont souvent rigolotes. Même si notre regard s'y attarde nettement moins que sur leurs caractéristiques.

Bref, Gizmos est un excellent jeu, aussi bien en famille qu'entre amis. Sans doute même notre préféré dans la catégorie des "engine builders", grâce à ses combos de bidules qui s'enchainent. Et malgré une interaction limitée, on passe un excellent moment à essayer de mettre en place ces enchainements, tout en maximisant ses points de victoire. Ses règles vraiment simples et ses parties courtes, sans temps morts, viennent parachever le tout.

Enfin, si vous aimez jouer avec des billes, nous vous invitons à essayer l'excellent Potion Explosion, qui reprend en quelque sorte le principe de Candy Crush.

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.