Au mois de janvier, une simple photo d’œuf a remporté le record de l'image la plus likée d'Instagram. Ses créateurs sont enfin sortis du silence.

Pour devenir célèbre (et potentiellement riche), il suffit parfois de publier une photo d’œuf sur Instagram. Le New York Times a réalisé dimanche 3 février une interview de l’internaute à l’origine de l’œuf le plus liké du réseau social. Il raconte comment il a réussi à développer un business autour d’une simple image.

Un objet universel

L’internaute en question s’appelle Chris Godfrey. Il a 29 ans, et travaille dans une agence publicitaire à Londres. Le 4 janvier 2019, il a publié sur Instagram la photo d’un œuf, sous le pseudonyme world_record_egg. Seulement 9 jours plus tard, elle a décroché le record de l’image la plus aimée de l’histoire d’Instagram. Le précédent record était détenu par la mannequin et influenceuse Kylie Jenner. Il était de 18 millions de likes. L’œuf en compte aujourd’hui 52 millions, et 10 millions de personnes se sont abonnées au compte.

Au New York Times, Chris Godfrey raconte qu’il a publié une photo d’œuf après s’être demandé : « Est-ce que quelque chose d’aussi universel et simple (…) peut être assez populaire pour battre le record [de Kylie Jenner] ? ».

Une fois le premier challenge relevé, l’internaute a décidé d’aller plus loin. Il s’est entouré de deux amis pour monter un business autour de l’œuf. Ils ont décidé de publier de nouvelles photos, sur lesquelles la coquille se brisait petit à petit.

Le compte de world_record_egg. // Source : Capture d’écran Instagram / world_record_egg

Le monde est alors devenu fou. Des marques ont commencé à vouloir dépenser des millions pour que leur nom s’affiche au moment où la coquille se brisera. Des associations ou même des communicants politiques ont également témoigné de leur intérêt. Le suspens a finalement été levé samedi 2 janvier.

Hulu s’est offert l’œuf et une belle publicité

C’est la plateforme de diffusion de films, séries et clips Hulu qui a remporté la bataille. Le dernier œuf publié renvoyait vers une vidéo disponible en exclusivité sur Hulu. Elle a été diffusée peu après le Super Bowl et il s’agissait d’une campagne de sensibilisation au sujet de la santé mentale. On y voit l’œuf (qui s’appelle Eugene) se plaindre de la pression trop forte des réseaux sociaux. « Si vous souffrez, parlez-en à quelqu’un », conclut l’aliment.

Une association citée dans la vidéo a remercié Hulu sur Twitter, pour avoir mis en avant cette cause.

Tous les bénéfices faits sur cette vidéo reviendront à l’association Mental Health America. Chris Godfrey y tenait : il voulait que son projet insolite serve à diffuser « des messages positifs », selon l’une de ses amies.

Pour Hulu, c’est aussi un joli coup de pub, qui a dû coûter cher. Les trois amis qui ont transformé Eugene en un véritable business n’ont pas souhaité dire combien d’argent ils avaient pu gagner grâce à l’opération. Ils ont simplement précisé que le chiffre qui circulait le plus, de 10 millions de dollars, était « exagéré » et qu’ils n’avaient pas fait cela pour l’argent. Hulu n’a rien voulu dire non plus à ce sujet.

Chris Godfrey ne s’explique toujours pas le soudain succès de son compte Instagram anonyme. Il assure ne jamais avoir trafiqué les chiffres et pense que cela est simplement lié à un soudain intérêt des jeunes. ll a ainsi remarqué des pics d’interactions (mentions j’aime, commentaires, etc) vers 15 ou 16 heures, à l’heure où l’école se termine dans beaucoup de pays.

Partager sur les réseaux sociaux