Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Xbox Live : quels changements peut apporter le futur service « cross-platform » ?

Microsoft s'apprête à diffuser son Xbox Live sur PC, IOS, Android et Switch via un service « cross-platform ».

La stratégie de Microsoft pour toucher les joueurs en dehors de sa communauté Xbox et PC commence à prendre forme. Le programme de la Game Developers Conference (GDC) révèle que l'entreprise de Satya Nadella s'apprête à dévoiler un nouveau kit de développement qui permettra d'intégrer le Xbox Live dans n'importe quel jeu fonctionnant sur Xbox, PC, IOS, Android ou Switch. Elle seront toutes liées entre elles par la nouvelle « cross-platform » développée par la firme : XDK.

Microsoft espère que le service « s'étende de 400 millions de dispositifs de jeux et de 68 millions de joueurs actifs à plus de 2 milliards de dispositifs ». L'idée annoncée est donc de réunir les joueurs en faisant fi de leur plateforme favorite, à l’exception notable de la Playstation 4. La console de Sony n'est en effet pas citée parmi les dispositifs, ce qui n'est pas si étonnant compte tenu de la rivalité historique entre les deux firmes. La société japonaise est généralement frileuse quand à l'idée d'un service « cross-platform » et a peut-être même refusé de faire partie de l'aventure XDK.

L'intérêt d'un service « cross-platform »

Concrètement, le Xbox Live « cross-platform » développé par Microsoft possède d'abord un intérêt communautaire. Les développeurs acceptant le service ne verront pas leurs joueurs divisés entre plusieurs systèmes, mais liés par une seule plateforme. La description fournie dans le programme de la GDC indique notamment que « les joueurs pourront garder leurs succès, leur liste d'amis, leurs clubs et plus sur presque n'importe quel écran ».

Ce qui retient avant tout l'attention dans ce que propose le service de Microsoft, c'est l'aide qu'il compte apporter aux développeurs. La société américaine ferait d'abord office de modérateur en s'occupant de « la communication et des interactions multijoueurs entre des millions d'écrans ». Surtout, elle pourrait permettre la création d'un Netflix du jeu vidéo, un concept très à la mode en ce moment.

Microsoft parle ainsi d'une communauté pouvant « continuer son jeu d'un dispositif à un autre  ». Jouer à n'importe quel jeu sur n'importe quel appareil fait forcément rêver, mais l'idée sera sans doute limitée par les moyens techniques des dispositifs ou par la volonté des différents développeurs. Microsoft ne s'est pas étendu sur les moyens utilisés pour parvenir à ses fins, mais des précisions devraient être données lors de la Game Developers Conference qui prend place à San Francisco du 18 au 22 mars prochain.