Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Des youtubeurs font la promotion de sites de « pochettes surprises » virtuelles douteuses

Alors que les législateurs européens et américains se penchent sur la question des loot boxes dans les jeux vidéo, des youtubeurs sont critiqués pour vanter les mérites de ces « boîtes à butin » aléatoires, dans la vraie vie.

La légalité des « loot boxes », ces boîtes virtuelles qui contiennent un cadeau mystère dans un jeu vidéo, est remise en question dans plusieurs pays – y compris en France. Mais ce type de boîtes est-il moins problématique lorsqu'il est vendu dans la « vraie » vie ? Rien n'est moins sûr. Depuis qu'ils en ont fait la promotion sur leurs chaînes YouTube fin décembre, les vidéastes Jake Paul et RiceGum sont vivement critiqués.

Des loot boxes virtuelles, de 2 à 1 100 euros

Leur point commun : ils ont tous deux réalisé une vidéo en partenariat avec l'entreprise MysteryBrand. Jake Paul, 17 millions d'abonnés, l'a publiée le 30 décembre. RiceGum, 10 millions d'abonnés, a fait de même le 31 décembre.

https://www.youtube.com/watch?v=9wO2RIEKMSg

La marque MysteryBrand commercialise des loot boxes, c'est-à-dire des caisses virtuelles contenant un cadeau aléatoire. Il existe des dizaines de modèles, plus ou moins chers. On peut en obtenir pour l'équivalent en dollars de 2 euros, ou pour 1 100 euros, dans le cas de la « LV X Supreme High Chance ».

Les boîtes sont virtuelles, et thématiques. La plus chère peut renfermer des produits de la marque Louis Vuitton en collaboration avec Supreme, d'autres sont spécialisées dans les casques de réalité virtuelle, les sacs à main, etc.

Pour obtenir leur contenu (qui lui n'est pas virtuel), ça se passe comme à la loterie. Si vous avez de la chance, vous êtes supposés recevoir une veste siglée ou un casque Oculus Rift. Si vous en avez moins, vous pouvez tomber sur un simple t-shirt, un câble USB ou encore un handspinner. Vous avez le choix de les accepter et de vous les faire livrer à la maison, ou de les « revendre » virtuellement. L'argent alors « gagné » alimente votre cagnotte, et vous permet de remiser sur d'autres boîtes surprise.

Airpods, baskets de luxe et iPhone (presque) pas chers

Dans sa vidéo, RiceGum tombe d'abord sur un porte-clé et une paire de Converses, moins chères que ce qu'il avait misé. Puis, c'est le jackpot : des baskets à plus de 1 500 euros, alors que sa loot box lui en avait coûté 80. Il continue à jouer pendant plusieurs minutes. La vidéo se clôture ensuite sur l'ouverture des cadeaux qu'il a reçus : des baskets de marque, une coque de téléphone Supreme, des Airpods, et... encore des baskets. Il y en a pour des centaines d'euros, mais RiceGum ne précise pas combien il a investi en tout.

https://www.youtube.com/watch?v=c8kl764FTzY

Jake Paul lui, obtient quelques paires de Converses, s'agace, et finit par dépenser environ 4 500 euros sur le site (comme il s'agit d'un partenariat, il est fort probable qu'il n'ait en réalité pas déboursé un centime). Il remporte 5 paires de baskets, dont certaines de luxe, l'un des derniers iPhone et une Apple Watch.

Vous vous dites que tout ceci est trop beau pour être vrai ? Dans un article publié jeudi 3 janvier, le média The Verge explique pourquoi il faut effectivement se méfier du site en question.

Des avis négatifs sur le site par dizaines sur Reddit

Peu après la publication de leurs vidéos, Jake Paul et RiceGum ont été alertés et vivement critiqués. Des internautes qui avaient tenté leur chance ont reçu des cadeaux d'une valeur bien inférieure à ce qu'ils étaient supposés avoir gagné, disent-ils sur des forums en ligne. Certains ont également reçu ce qu'ils estiment être de la contrefaçon, raconte un anonyme sur Reddit. D'autres ont reçu un faux numéro de suivi de colis, n'ont jamais reçu leur paquet, ou ne l'ont obtenu que des mois après avoir parié en ligne sur des boîtes virtuelles. Curieusement, cette possibilité est inclue dans les conditions d'utilisation du site, qui stipule que sous certaines circonstances, vous pourriez ne pas recevoir votre colis. L'entreprise, qui se dit soumise à la loi polonaise, assure toutefois qu'elle fera tout pour résoudre le problème si cela arrive.

Selon l'enquête de The Verge, des gains auraient été inventés, comme une maison à gagner, qui en réalité, est toujours en vente, et n'appartient pas à MysteryBrand.

La plupart de ces avis datent d'avant les vidéos de Jake Paul et RiceGum. Une simple recherche Google avec les mots « MysteryBrand scam » aurait dû faire douter ces derniers.

Les partenariats douteux sont un problème récurrent sur YouTube et les autres plateformes comme Instagram ou Snapchat. En France, des influenceurs ont récemment été pointés du doigt pour avoir fait la promotion de sites problématiques, comme on vous l'expliquait dans un article publié le 26 novembre.

Comme l'a remarqué le youtubeur PewDiePie dans une vidéo, faire la promotion de tels sites est « une mauvaise idée en général », surtout étant donné le jeune âge de certains abonnés.

Les loot boxes dans les jeux vidéo font débat

Cette histoire fait également resurgir les débats sur les loot boxes dans les jeux vidéo qui ont lieu dans plusieurs pays. Mi-septembre, les régulateurs de 15 pays européens et de l'État de Washington ont signé une déclaration commune. Ils y plaident pour un « dialogue constructif » avec les studios de développement de jeux vidéo sur la question.

Pour l'instant, c'est principalement sur les boîtes cadeaux dans les jeux vidéo que les législateurs se penchent. La question est de savoir si elles s'apparentent ou non à des jeux d'argent, et si donc, elles doivent être encadrées par la régulation qui touche à ces derniers.

Il existe de telles lois en France. Depuis l'été 2010, elles mentionnent explicitement les jeux d'argent en ligne. Ne doivent être autorisés en théorie que les opérateurs ayant une licence délivrée par l'autorité compétente (c'est par exemple le cas de PMU). Par ailleurs, seules quelques activités sont légales : le poker en ligne les paris sportifs, et hippiques. La Française des Jeux détient un monopole sur les jeux de grattage et tirage, y compris sur Internet.

Si vous jouez sur un site non agréé, les recours en justice sont très limités, voire impossibles, puisque les autorités considèrent qu'il en va de votre responsabilité.

YouTube interdit la promotion d'arnaque, mais pas la promotion de loot boxes

Selon d'autres youtubeurs anglophones qui auraient reçu des propositions de partenariats de la part de MysteryBrand, RiceGum et Jake Paul auraient été payés chacun plus de 85 000 euros pour leurs vidéos.

Dans une vidéo, RiceGum a réagi. Il s'est excusé auprès de ses fans, et leur a fait gagner des cartes cadeaux Amazon pour se faire pardonner.

https://www.youtube.com/watch?v=4E8qmF10Mts

« Je me sens mal, a-t-il dit. Je suis un peu en train d'essayer de me trouver des excuses mais au fond je sais que je suis en tort. » Il assure que le site est « une arnaque ». Il n'a toutefois pas supprimé sa vidéo.

YouTube, de son côté, a répondu via l'intermédiaire d'un porte-parole que les vidéastes se devaient d'être « transparents » avec leurs audiences lorsqu'ils font la promotion d'un site. Ce sont eux qui sont responsables en cas de violations de la loi, indique la plateforme, considérée comme un simple hébergeur pour le moment. YouTube, dont les conditions d'utilisation ne mentionnent pas explicitement le cas des loot boxes mais interdisent la promotion d'arnaques, a rappelé qu'elle se réservait le droit de supprimer des vidéos problématiques. Pour le moment, les deux mentionnés ci-dessus sont toujours en ligne.