Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Microsoft veut le Xbox Game Pass partout, même sur PS4 et Nintendo Switch

Phil Spencer rêve d'un monde où le Xbox Game Pass ne s'arrêtera pas à la Xbox One et à Windows 10.

Phil Spencer, patron de la branche Xbox chez Microsoft, ne manque pas d'ambition concernant le Xbox Game Pass, qu'il voit comme son Netflix du jeu vidéo. Cité par Gamespot le 5 décembre 2018, il a annoncé vouloir le proposer sur toutes les plateformes, sans restriction.

En premier lieu, on pense à une disponibilité à terme du Xbox Game Pass sur les téléphones et les tablettes, comme le fait Shadow avec son PC dans le cloud. Mais les propos de Phil Spencer suggèrent un affranchissement de toutes les barrières, ce qui pourrait se traduire par l'apparition du service sur les consoles concurrentes.

Le Xbox Game Pass partout

Cette stratégie d'ouverture de Microsoft n'étonnera personne. Car l'idée de voir le Xbox Game Pass s'émanciper -- à la manière d'un Netflix -- pour toucher un maximum de monde s'inscrit dans l'ADN de ce type d'abonnement. « Il faut voir ça comme un business model touchant des milliards de gens, pas des centaines de millions comme les magasins traditionnels », explique Phil Spencer. Une déclaration qui fait écho avec l'objectif des 2 milliards de joueurs annoncé en mars dernier

Pour l'heure, nous sommes encore loin de cette réalité. Aujourd'hui, le Xbox Game Pass ne s'appuie pas sur le streaming pour autoriser l'accès à une bibliothèque de jeux moyennant 9,99 euros par mois (il faut télécharger). Mais Microsoft travaille bel et bien sur une plateforme de cloud gaming -- baptisée pour le moment Project xCloud --, attendue pour des tests publics dès l'année prochaine.

Quant à la possible arrivée du Xbox Game Pass sur Nintendo Switch et sur PlayStation 4, on n'y croit pas une seule seconde. Tout du moins pour la console de Sony, constructeur déjà très fermé sur la question du Cross-Play (possibilité de jouer en ligne avec les propriétaires d'une autre plateforme que la sienne).