Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Disney+, la plateforme concurrente de Netflix qui a tout pour cartonner

Disney baptisera sa plateforme de SVOD « Disney+ ». Avec un gros catalogue de froid et des séries originales, celle-ci peut devenir un sérieux concurrent de Netflix. Elle est prévue pour fin 2019.

On avait pris l'habitude de la surnommer « Disneyflix », mais la future plateforme de vidéo à la demande par abonnement de Disney a désormais un nom officiel : il s'agira de Disney+. Ce service, qui viendra directement concurrencer Netflix, est prévu pour fin 2019, a annoncé le groupe lors de ses résultats au quatrième trimestre de 2018.

« Nous restons concentrés sur nos objectifs d'intégration réussie de l'acquisition de 21st Century Fox ainsi que le développement de nos services au consommateur, dont la plateforme de streaming Disney très attendue pour la fin de l'année prochaine », décrit la firme.

Cela fait plus d'un an que Disney prépare sa plateforme concurrente de Netflix, qui viendra compléter ses deux autres services, un dédié au sport (ESPN+) et un aux contenus adultes (Hulu, acquis avec 21st Century Fox). Le CEO de Disney, Bob Iger, a d'ailleurs déjà annoncé en août 2018 que le tarif de Disney+ sera inférieur aux abonnements Netflix. Cette nouvelle plateforme a pourtant vocation à attaquer le géant américain sur deux terrains cruciaux : les contenus de catalogue et les nouveautés exclusives.

La promesse d'un catalogue très attractif

Disney a un atout fondamental : il est propriétaire de nombreuses marques, dont Pixar et Marvel, ce qui lui permettra d'avoir des gros films attractifs pour recruter des nouveaux abonnés :

En plus de ces blockbusters déjà existants, Disney a prévu de lancer des créations originales autour de ses héros :