Netflix a augmenté ses revenus provenant du mobile de 90 % en un an, a rapporté le cabinet d'analyse SensorTower. Mais ces quelques centaines de millions de dollars ne pèsent que 6 % des revenus globaux du géant américain.

Les revenus provenant des abonnements mobiles de Netflix ont augmenté de 90 % entre  2017 et 2018 au deuxième trimestre, a rapporté une étude de SensorTower ce 11 octobre 2018, cabinet spécialisé dans l’analyse du marché des applications.

Selon les estimations de ces experts, la plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) aurait engrangé 243,7 millions de dollars (209 millions d’euros) au troisième trimestre de 2018 rien que via les applications iOS et Android. Malgré cette hausse importance, cela reste une très faible partie des revenus de Netflix, qui a engrangé 3,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur ses abonnements globaux au Q2 2018, et vise 3,9 milliards au troisième trimestre.

Du côté du nombre d’installations de l’app, c’est aux États-Unis (19 %), au Brésil (13 %) et en Inde (10 %) qu’il y a eu la plus grosse progression en nombre de téléchargements entre le Q2 et Q3 2018. Il y aurait eu 50 millions de nouvelles installations de l’application, tout système d’exploitation confondu, sur cette période.

Le logo de Netflix // Source : Netflix

Le site Variety note toutefois qu’au niveau global, le montant total des dépenses effectuées dans l’App Store et Google Play Store a augmenté de 23 % entre 2017 et 2018 pour atteindre 18 milliards de dollars, preuve que les utilisateurs consomment de plus en plus sur mobile — et/ou à mesure que le nombre de propriétaires de smartphones dans le monde augmente.

De l’importance de l’utilisation du mobile

La hausse de revenus mobiles pour Netflix est notable, vu qu’il n’est plus possible, depuis mai 2018, de s’inscrire sur Netflix depuis le formulaire d’abonnement Google Play Store. « La facturation Google Play pour Netflix n’est plus proposée aux nouveaux clients ou à ceux qui se réinscrivent à Netflix », confirme la plateforme. La facturation facile en « un clic » n’est donc plus possible. En revanche les clients peuvent toujours créer un compte sur l’application Netflix, mais il faudra renseigner à nouveau toutes leurs coordonnées bancaires à la main.

Capture d’écran d’Orange is the new black saison 5 // Source : Netflix

Pour iOS, Netflix maintient pour l’instant la facturation via l’App Store, même si ça lui rapporte moins d’argent. Pour rappel, la firme à la pomme prélève 30 % de commission sur tous les abonnements pendant les 12 premiers mois, puis passe à 15 %. Mais Netflix, contrairement à YouTube (Google), ne facture pas son service plus cher aux abonnés : il doit donc amortir le coût sur ses propres fonds. Si vous avez souscrit à un abonnement à 7,99 euros par mois sur iOS, Netflix ne recevra que 5,6 euros.

Seulement 6 % des revenus 

Au vu du montant des revenus projetés par SensorTower pour ce troisième trimestre de 2018, il est évident que le chiffre d’affaires généré par inscription mobile est toujours une goutte d’eau pour Netflix (243,7 millions de dollars sur 3,8 milliards, soit environ 6,4 %) par rapport au reste des inscriptions — sur ordinateur et surtout sur télévision. Mais cette augmentation de 90 % en un an montre tout de même que de plus en plus d’utilisateurs se tournent vers le tout mobile, et qu’il serait compliqué (même si pas impossible) de supprimer ces canaux.

De passage à Paris début octobre 2018, le PDG Reed Hastings nous confiait qu’« un tiers » de ses utilisateurs regardaient Netflix sur mobile, pour « deux tiers » de télévision.

Partager sur les réseaux sociaux