Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test de Overcooked 2 sur Nintendo Switch : les joies du stress sont de retour

Overcooked, c'est bien, Overcooked 2, c'est encore mieux.

Inspirez un grand coup. Expirez. Inspirez à nouveau. Cette sensation de tension dans tous les membres, ces yeux révulsés, ce torticolis imminent... Tous les indices sont là pour le prouver. Vous êtes bien en train de jouer à Overcooked 2. Et vous en redemandez.

Le deuxième volet du jeu des studios Ghost Town Games est sorti le 7 août 2018, et il a déjà tout pour devenir culte. Nous avons testé le jeu pendant plusieurs jours, seuls et à plusieurs sur Nintendo Switch. Et on en redemande.

https://www.youtube.com/watch?v=ILR2wEY_e_Q

Prise en main

Overcooked 2 est disponible sur Microsoft Windows, PlayStation 4 et Xbox One, mais le jeu correspond particulièrement à l'esprit de la Switch : du fun, du partage, de la collaboration. Overcooked 2 repose sur le même principe que le premier volet : vous êtes dans les cuisines de restaurants et vous devez envoyer le plus rapidement possible les plats commandés par les clients.

Les commandes sont simples : prendre, couper, se déplacer, accélérer et, nouveauté du deuxième opus, lancer de la nourriture pour gagner du temps (à vos risques et périls). Même sur une petite manette de Joy-Con inversé, on s'en sort parfaitement.

Le jeu change de manière significative en fonction du nombre de joueurs. Si vous êtes seul, vous devrez apprendre à contrôler plusieurs personnages — qui peuvent, du coup, couper des objets sans que vous ayez à presser un bouton. Si vous jouez à plusieurs, il faudra allouer des ressources humaines à chaque tâche : faire la vaisselle, passer les plats, coupe des légumes, faire cuire du riz, etc.

L'aspect collaboratif

L'un des plus gros changements par rapport au premier volet d'Overcooked repose sur la possibilité de jouer en ligne avec (ou contre) des amis ou des gamers inconnus. Vous avez bien compris : vous ne serez plus obligés d'organiser des soirées pizzas à la chaîne pour pouvoir arriver au boss final !

Au niveau du multijoueur local, vous pourrez jouer de deux manières :

Le nombre de joueurs par partie a ses avantages et ses inconvénients. À deux, on peut discuter et s'organiser facilement, mais on manque parfois de bras pour tout faire. À quatre, il y a largement assez de joueurs et joueuses pour tout faire, mais le risque de se rentrer dedans / se pousser / se faire engueuler augmente de manière très importante. À trois, on trouve un équilibre correct entre organisation, amusement et gestion du stress.

La P A N I Q U E

Le jeu de Ghost Town Games repose principalement sur un mécanique : la PANIQUE. Au début, il n'y a qu'une ou deux commandes de clients à honorer. Puis trois, puis quatre, puis soudain, il y en a une dizaine en attente.

Et rapidement, tout va mal. Les commandes sont prises dans le désordre, on a coupé le mauvais légume, deux personnages sont tombés de la plateforme, il manque du riz mais personne n'a mis du riz à cuire oh non ça brûle par là-bas quelqu'un peut prendre l'extincteur s'il vous plaît là je m'occupe de laver la vaisselle quelqu'un pour l'extincteur attendez elle est où la réserve de champignons pourquoi tu tournes sur toi-même sans rien faire passe moi une assiette vite l'extincteur vite !

Vous l'aurez compris : Overcooked peut briser des relations, tant le jeu fait ressortir le pire de tous les control freaks de ce monde.

Au niveau des recettes, ce deuxième volet est bien plus intéressant — et donc plus dur — que le précédent. En plus des salades et autres burgers (pfff, trop facile), il faut à présent apprendre à faire des makis, des nuggets ou à cuire des raviolis à la vapeur. Les étapes nécessaires à la confection de plats se multiplient, tout comme les modules de cuisine qui se déplacent aléatoirement pour rendre la tâche encore plus ardue. L'un des destins les plus tragiques des avatars consistants à se retrouver à 4 du mauvais côté de la cuisine, incapables de traverser pour sortir à temps la pizza du four, et de voir, petit à petit, toute la pièce prendre feu...

Durée de jeu

Il est possible de finir Overcooked 2 en une soirée — voire une nuit — en rushant à travers les niveaux. Mais les plateaux sont si captivants que l'on se prend à avoir envie de refaire chaque étape, même si elle est déjà réussie, juste le plaisir de pouvoir faire « mieux ». Au-delà de l'obtention des trois étoiles maximum, calculée à partir des points engrangés pendant chaque partie, il y a une satisfaction encore plus grande à savoir que l'on a trouvé la meilleure organisation possible pour servir les clients.

Ainsi, un niveau n'est jamais vraiment terminé : on peut le refaire à volonté, que ce soit pour obtenir le plus haut score ou pour le tester avec des nouveaux ou nouvelles camarades de jeu. L'interface permet d'ailleurs de choisir un cheminement classique et suivre les niveaux de difficulté croissants, ou de sélectionner un plateau aléatoire juste pour une seule partie.