Nintendo veut faire de la Switch la meilleure amie des jeux indépendants en misant sur la quantité.

À l’occasion d’un jeu de questions/réponses organisé dans le cadre de la 78e assemblée générale de Nintendo, les pontes de l’entreprise ont évoqué bien des sujets. Et parmi le bla-bla habituel, on découvre une ambition très élevée : la firme nippone entend lancer entre 20 et 30 jeux indépendants sur Switch… par semaine.

En quelque sorte, Nintendo a compris que sa console hybride était la plateforme parfaite pour accueillir ce type de productions. Mais il ne faudrait pas non plus que la quantité prime sur la qualité.

Simplifier les procédures

Le Président Tatsumi Kimishima tient à rassurer les joueurs : Nintendo continuera de proposer des expériences maison. Toutefois, la firme a compris qu’elle avait besoin d’offrir un catalogue digne de ce nom à la Switch, véritable succès commercial depuis son lancement le 3 mars 2017. « Voilà pourquoi nous travaillons à la création d’un environnement facilitant le développement et simplifiant les procédures pour sortir des jeux sur Switch », explique-t-il. Shinya Takahashi ajoute qu’il ne voit pas le segment indépendant comme une menace pour les jeux à gros budget. 

De son côté, Susumu Tanaka, SEO (Senior Executive Officer) indique que Nintendo travaille avec les structures indépendantes depuis la Wii U et que la compatibilité avec le moteur Unity, notamment utilisé sur smartphones, est parfait pour elles. On craint quand même que l’eShop de la Switch devienne un ersatz d’App Store ou de Google Play, où il y a à boire et à manger.

Finalement, en plus de faciliter la vie des développeurs en amont, le constructeur va promouvoir leur travail lors d’événements ponctuels (exemple : le BitSummit de Kyoto).

Partager sur les réseaux sociaux