Le service de musique en streaming qui appartient à Jay Z serait en retard de plusieurs mois dans les paiements de redevance à de nombreuses maisons de disques. D'après une longue enquête d'un média norvégien spécialisé, Tidal aurait aussi manipulé les chiffres des écoutes des albums de Kanye West et Beyoncé.

Tidal, la plateforme de musique en streaming par abonnement, serait en retard dans le versement de ses redevances auprès de plusieurs labels internationaux, a rapporté le média norvégien Dagens Næringsliv dans une longue enquête publiée le 15 mai 2018 qui se base sur des données internes à Tidal. Le journal dit aussi avoir des preuves que les chiffres des écoutes des albums The Life Of Pablo de Kanye West et Lemonade de Beyoncé auraient été largement gonflés par la plateforme.

Au moins trois grosses « maisons de disques internationales » et des labels indépendants seraient concernés par ces retards de paiement, qui remonteraient jusqu’à six mois. Plusieurs sources dans l’industrie musicale ont confirmé l’existence de ce problème : « Nous n’avons pas été payés depuis octobre », a confirmé Frithjof Boye Hungnes, PDG du label indé Propeller Recordings. «  Les gens commencent à dire qu’ils pensent à retirer leur musique [de Tidal] : ils sont globalement plutôt agacés. »

Tidal a démenti ces informations, affirmant qu’il s’agissait d’une « campagne de diffamation  » basée sur des données «  volées et manipulées ».

Jay Z. Wikimedia commons/CC/everyskyline

Des chiffres manipulés ?

Le même média norvégien avait déjà rapporté, fin 2017, que Tidal avait des problèmes d’argent, tandis que son nombre d’abonnés serait en train de stagner. Alors que Spotify dispose de 75 millions d’abonnés payants dans le monde et qu’Apple Music vient d’atteindre les 50 millions, le service racheté par Jay Z en 2015 se fait discret sur les chiffres.

C’est un autre aspect soulevé par l’enquête de Dagens Næringsliv. D’après les données obtenues, Tidal aurait manipulé les nombres d’écoutes de certains albums pour les faire gonfler artificiellement. Par exemple, des vrais comptes d’utilisateurs auraient été utilisés pour jouer plus de 150 millions de copies de chansons de l’album de Kanye West The Life of Pablo (2016), au même moment, à 2h et 5h du matin, sans l’autorisation des abonnés. Même constat pour l’album Lemonade (2016) de Beyoncé, dont les chansons auraient été étrangement massivement écoutées au même moment, à la milliseconde près.

250 millions d’écoutes pour 3 millions d’abonnés

Il faut dire qu’à l’époque, les chiffres avancés soulevaient déjà des interrogations. Comme le rappelle le Guardian, Tidal s’était vanté en 2016 d’avoir obtenu 250 millions d’écoutes de The Life of Pablo en 10 jours, alors que la plateforme n’était censée n’avoir… que 3 millions d’abonnés (un nombre également soupçonné d’avoir été surestimé).

En juillet 2017, Kanye West avait d’ailleurs décidé de se retirer de la plateforme, jugeant que Tidal lui devait 3 millions de dollars. Il était l’un des artistes mis en avant par le service de Jay Z, et ses morceaux représentaient d’excellents produits d’appel pour recruter des nouveaux abonnés.The Life of Pablo (2016) était sorti en exclusivité sur Tidal un mois et demi avant d’être disponible sur les autres plateformes.

Partager sur les réseaux sociaux