L'enseigne Walmart a connu une mésaventure et a divulgué des jeux vidéo avant l'heure. Alors que l'édition 2018 de l'E3 se rapproche, les fuites s'intensifient. Et les surprises sont de moins en moins des surprises...

L’E3 sert-il encore à quelque chose ? D’année en année, la question devient de plus en plus légitime. Naguère théâtre des surprises, l’événement californien est désormais une mine de confirmations ou, à l’inverse, d’infirmations. Où l’on vérifie que les rumeurs et les fuites sont bel et bien avérées. Autrefois, on était ravis d’apprendre qu’un nouveau Final Fantasy allait sortir. Aujourd’hui, on se demande pourquoi le Halo 6 apparu sur Amazon quelques semaines auparavant n’a pas été officialisé. La magie d’internet a ses limites : la course à l’information a brisé les rêves et la magie de ces événements. On ne veut plus connaître, on veut savoir. Et l’édition 2018 de l’E3, comme bien d’autres salons, n’échappe pas à cette malédiction.

L’E3 tué par les fuites

Bethesda aurait-il — déjà — annoncé RAGE 2 si Walmart n’avait pas fauté il y a quelques jours ? A priori non, puisqu’il y a une conférence à nourrir. Mais la branche canadienne de l’enseigne américaine s’est récemment fendue d’un nombre incalculable de leaks à propos de projets qui étaient jusqu’alors inconnus, tuant les stratégies marketing de ceux qui sont chargés de faire vivre un marché devenu immense. Sont donc apparus dans ses rayons en ligne : Just Cause 4 (Square Enix), Splinter Cell (Ubisoft), Borderlands 3 (2K Games), LEGO DC Villains (Warner Bros.), Gears of War 5 (Microsoft), Forza Horizon 5 (Microsoft) ou encore un nouvel Assassin’s Creed (Ubisoft). Ils devraient être — pour une bonne partie d’entre eux — une réalité dans un mois, une fois les conférences terminées. Lesquelles feront moins rêver. 

L’excuse du bug pour Walmart

Naturellement, Walmart s’est défendu de cette fuite rendue publique le 9 mai 2018. Dans les colonnes de Motherboard, Anika Malik, directrice des affaires publiques pour Walmart Canada, a évoqué un simple bug et invoque le caractère spéculatif de certains produits, « Walmart a connu un problème technique ayant permis à certains jeux d’apparaître sur notre site pendant une période courte. Les produits montrés étaient spéculatifs par nature et seuls les éditeurs peuvent confirmer une annonce et un lancement. Nous sommes désolés pour la confusion créée  ». Difficile à croire. Car Walmart n’est pas n’importe qui : c’est un partenaire commercial qui a accès à des informations confidentielles bien en amont. Ce n’est pas un anonyme qui poste une fausse rumeur sur un blog obscur ou sur Reddit. Et ce genre de leaks par partenaire commercial s’est toujours confirmé par le passé — les exemples ne manquent pas.

Et le simple fait que Bethesda officialise, dans l’urgence, RAGE 2 donne davantage de crédit à cette immense fuite de Walmart, mettant dans l’embarras la concurrence. Un phénomène qui n’est pas nouveau et qui n’est pas près de se terminer. Il aurait même tendance à prendre de l’ampleur. De la même manière que l’on peut parfois obtenir des détails croustillants sur un film à partir de photos volées d’un tournage, le leak est devenu une des composantes de l’actualité autour du jeu vidéo. Il fait partie du paysage. C’est une habitude. Au point que l’on prête à certains éditeurs cette faculté à en jouer quand ils deviennent systématiques et récurrents (Ubisoft en connaît un rayon).

La peur de la conférence déjà connue

Par le passé, on a déjà vu des programmes de conférence se retrouver malencontreusement sur la toile. C’est une véritable peur pour les géants concernés, lesquels voient leur plan de communication tomber à l’eau en quelques clics. C’est peut-être ce qui a poussé Sony à établir le menu sur son blog officiel : cette année, l’accent sera mis sur quatre exclusivités majeures (The Last of Us Part II, Spider-Man, Death Stranding et Ghost of Tsushima). Chez Microsoft, on connaît potentiellement quelques nouveautés matérielles (la manette axée sur l’accessibilité confirmée, le pad Elite V2) et logicielles (Gears of War 5, Forza Horizon 5). Chez Nintendo ? Il y a des bruits de couloir plausibles et la fuite de Walmart n’a pas manqué de mentionner quelques titres de l’éditeur japonais.

En bref, cet E3 2018 sans grosse annonce matérielle — comprenez, aucune nouvelle console — a déjà trop débuté pour créer l’événement. Cette année, la Grand-Messe n’est plus qu’une braderie.

Partager sur les réseaux sociaux