Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, C'est toute la question est à l'honneur.

Vous êtes un petit écureuil qui tente de gravir une montagne, voire, pourquoi pas, d’atteindre les nuages. En chemin, vous vous posez mutuellement des questions avec vos camarades rongeurs. Alors oui, nous non plus nous n’avons rien compris au thème, mais heureusement ce n’est pas là-dessus que repose l’intérêt de C’est toute la question, mais sur son idée. Et celle-ci fonctionne plutôt bien.

Chaque joueur dispose de cinq cartes Réponse en main. Chacune d’entre elles contient trois propositions de trois couleurs. Celles-ci sont en fait les réponses à trois questions de couleur correspondante : « Que préféreriez-vous ? », « Qu’est-ce qui vous manquerait le plus si ça disparaissait ? » et « Pour vous, le pire c’est quand quelqu’un… ».

C'est toute la question

À votre tour, vous choisissez deux de vos cartes et les placez en face de la question de votre choix que vous posez à un autre joueur. Par exemple, je choisis la question « Qu’est-ce qui vous manquerait le plus si ça disparaissait ? » et je propose les deux réponses « A. Facebook » ou « B. Les pizzas » à un camarade de jeu.

Celui-ci sélectionne, en toute honnêteté, la réponse lui correspondant le mieux en posant une petite tuile A ou B face cachée. Tous les autres font de même, en essayant de deviner la réponse du joueur interrogé.

Quand tout le monde a répondu, on dévoile les réponses et on marque les points. Les personnes ayant trouvé la réponse du joueur interrogé gagnent un point. Alors que celui qui a posé la question marque autant de point que de personnes s’étant trompées. Il pioche ensuite deux cartes pour en avoir toujours cinq en main, puis on passe au joueur suivant.

On joue plusieurs manches en fonction du nombre de participants et le joueur ayant grimpé le plus haut sur la piste remporte la partie.

Et c’est aussi simple que ça.

Pourquoi c’est bien

Comme souvent dans ce type de jeux, peu importe le score ou le classement final. Ce qui compte ici, encore plus que dans les jeux de stratégie, c’est de s’amuser. Surtout d’échanger, de communiquer, d’apprendre à mieux connaître les autres. On pense immédiatement à Dixit, Feelings ou encore Qui Paire Gagne, exactement dans la même veine. Bref, l’accent est mis sur « société » plus que sur « jeu ».

C'est toute la question

C’est toute la question propose tout cela dans un jeu convivial et léger. Pas de prise de tête, que de chouettes moments en famille ou entre amis. Idéal pour lancer des sujets de conversations amusants pendant l’apéro ou le dessert.

L’accent est mis sur « société » plus que sur « jeu »

Les questions sont tout public, permettant ainsi d’y jouer tout autant entre adultes qu’avec des enfants. Et même s’il n’y a que trois questions en tout et pour tout, les réponses possibles sont suffisamment nombreuses et variées pour assurer le renouvellement des parties.

  • C’est toute la question est un jeu de Vlaada Chvátil
  • Illustré par Sören Meding
  • Édité par Iello
  • Pour 3 à 6 joueurs à partir de 15 ans
  • Pour des parties d’environ 30 minutes
  • Au prix de 17,90 € chez Philibert

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux