Renault et Vitality ont décidé d'unir leur force pour créer l'équipe eSport Renault Sport Team Vitality. Elle sera engagée sur Rocket League en gardant des vues sur le championnat Formula 1 eSports Séries.

Comme d’autres firmes prestigieuses avant elle, Renault a décidé de s’immiscer dans le monde de l’eSport. Acteur majeur de la Formule 1, où il officie en tant que motoriste et écurie, le géant français ne s’est pas associé avec n’importe qui pour percer dans le sport virtuel, actuellement en plein essor.

En effet, il a donné naissance à l’équipe Renault Sport Team Vitality en partenariat avec Team Vitaly, structure forte française dans le domaine de l’eSport. Ensemble, ils comptent briller dans des compétitions s’articulant autour des jeux de courses. Dans un premier temps, ils voudront s’imposer dans le très populaire Rocket League.

Renault veut faire d’une pierre deux coups

L’intérêt majeur, pour Renault, est de s’offrir une vitrine supplémentaire pour communiquer et «  toucher de nouveaux publics plus jeunes  ». Et pour Team Vitality ? De bénéficier de l’expertise de Renault dans le domaine du sport automobile, certaines valeurs étant communes avec l’eSport. En outre, «  Renault Sport Racing ouvrira les portes de son usine de Formule 1 à Enstone en Angleterre, pour permettre aux joueurs de s’entraîner et d’échanger avec les pilotes et les techniciens  ». On peut donc parler d’une relation donnant-donnant.

« Vitality a beaucoup à apprendre de Renault Sport Racing sur les méthodologies d’entraînement de la Formule 1 qui sont proches de celles de l’eSports : tracking, physiothérapie, entraînement physique et coaching mental  », souligne Fabien Devide, fondateur et président de Team Vitality, collectif qui a brillé dans d’autres genres de jeux (Call of Duty, FIFA) et qui cherche toujours à s’imposer ailleurs.

Car Renault Sport Team Vitality a la compétition Formula 1 eSports Séries en ligne de mire. Lancée l’année dernière, elle se base sur la simulation officielle de la discipline reine. Pour Renault, l’idée sera dès lors de jouer sur les deux tableaux : le réel et le virtuel, le constructeur y voyant des liens évidents.

Partager sur les réseaux sociaux