Selon des informations obtenues par Deadline, le service de streaming de la Walt Disney Corp., désormais sur toutes les lèvres à Hollywood, commencerait à se préciser au sein de la firme grâce aux discussions menées par Agnes Chu, à la tête de la programmation OTT de l’entreprise.

Les shows Marvel vont « rester où ils sont »

Le média hollywoodien rapporte que de multiples réunions ont été menées par le groupe avec les différentes divisions créatives du studio pour établir une stratégie. Le service, attendu pour l’automne 2019, ne serait pas lancé à l’international dans un premier temps, Disney préférant s’occuper en premier lieu du marché domestique.

Deadline a en outre appris que le service, fidèle à la tradition de Disney, ne contiendrait aucun contenu doté de restriction dite R-rated. Cette classification américaine est utilisée pour restreindre l’accès à des œuvres au moins de 17 ans. D’après le média, tous les contenus réservés aux adultes, selon les règles américaines, seront réservés au service Hulu, dont Disney est désormais actionnaire majoritaire. L’avenir de ce concurrent de Netflix, auparavant soutenu par la Fox et Disney, s’éclaircirait donc un peu avec cette décision de l’entreprise de Bob Iger.

Marvel’s The Defenders

En outre, il semblerait que Disney n’envisage pas un rapatriement immédiat des multiples productions télé Marvel. Partagés entre Hulu, FX et la Fox, ABC et Netflix, les shows de Marvel Television seraient conduits à « rester où ils sont  ». Il apparaît toutefois que Netflix ne pourra pas, comme attendu, prolonger le développement de ces licences après 2019.

Un show à 100 millions

Côté contenus, il serait attendu que la plateforme propose, la première année, entre quatre et cinq films originaux inspirés par les franchises du géant, ainsi que cinq séries télé. Une de ces séries pourrait obtenir un budget très confortable : Deadline parle d’un show à 100 millions de dollars pour dix épisodes. Le reste des productions se verront moins bien dotés : entre 25 et 35 millions de dollars par série — des budgets assez similaires à ceux de Netflix pour des séries de son univers Marvel.

2017 Lucasfilm Ltd

Mike Flemming Jr., blogueur star de Deadline, ajoute en outre qu’il croit savoir quels projets pourraient être développés par Disney pour la première du service de streaming. Pour les shows, Disney aurait évoqué une série High School Musical — la comédie musicale pour ados se verrait doté d’un reboot télé — mais également une série animée pour la franchise Pixar Monstres et Cie. Évidemment, Disney devrait également capitaliser sur ses franchises Marvel pour développer un show en live action, et une série Star Wars devrait voir le jour en tête d’affiche du service.

Pour les long-métrages, un scénario de Bill Ray (Hunger Games), une adaptation de Don Quichotte, pourrait ainsi entrer en production, tout comme un autre projet nommé Togo and Seppala réalisé par Ericson Core (Point Break) et en développement depuis 2015. En outre, The Paper Magician, une séries de livres américains, pourrait également être adapté pour le service.