La Nintendo Switch a inscrit son nom dans les livres d'histoire américains : en dix mois, la console a enregistré un nouveau record de ventes.

Il est encore trop tôt pour savoir si la Nintendo Switch sera la console la plus vendue de tous les temps. Elle a encore du chemin à parcourir. Mais la machine hybride a vécu une première année — tronquée — faste, terminée par un record qui en dit long aux États-Unis. Là-bas, en l’espace de dix petits mois, la Switch s’est écoulée à 4,8 millions d’exemplaires. Dans l’histoire, aucune autre plateforme n’a fait mieux et, sur les tablettes, elle efface le précédent record établi par la Wii avec 4 millions d’unités vendues.

La Switch en patronne

La Nintendo Switch est donc en avance et peut déjà se targuer de performances commerciales solides. On le répète mais son succès s’explique par deux facteurs clefs. Il y a d’abord le message marketing, s’articulant autour de la liberté de jouer où on le souhaite, qui a été vite compris et digéré par les joueurs.« Dans tout le pays, les fans connaissent la joie de jouer à leurs jeux favoris à la maison ou à l’extérieur  » souligne Reggie Fil-Aimé, président de la branche américaine de Nintendo

Ensuite, il y a déjà un sacré catalogue de jeux dans lequel piocher. On notera que ce sont surtout les exclusivités qui ont fait mouche chez l’Oncle Sam : Super Mario Odyssey a été acheté par 60 % des possesseurs de la Switch. Suivent The Legend of Zelda : Breath of the Wild (55 %), Mario Kart 8 Deluxe (50 %) et Splatoon 2 (20 %). « Maintenant que de plus en plus de gens ont reçu leur Switch pendant la période des vacances, nous sommes pressés à l’idée de leur offrir toujours plus de surprises en 2018 et après  » prévient Reggie Fil-Aimé. Après une année 2017 aussi réussie, il faut maintenant transformer l’essai pour Nintendo.

 

Partager sur les réseaux sociaux