Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le service Molotov.tv de Pierre Lescure sera lancé le 11 juillet

Annoncé pour l'année dernière, Molotov.tv verra finalement le jour le 11 juillet prochain, et permettra de regarder l'ensemble des chaînes de la TNT, et plusieurs chaînes payantes, sur un même service en ligne.

On ne comprend pas encore très bien en quoi il s'agit de « réinventer la télé » en 2016, comme le promet un slogan qui semble né dix ans trop tard, mais le service Molotov.tv sera bien lancé cette année. Alors qu'il était prévu à l'automne 2015, Molotov sera finalement ouvert le 11 juillet prochain et permettra de regarder gratuitement les 26 chaînes de la TNT sur tous les écrans, ainsi que des chaînes payantes. « Plus d'une centaine de chaînes » seront ainsi proposées au lancement.

Un accord avec Canal+ visant notamment les chaînes Ciné+ (Ciné+ Premier, Ciné+ Frisson, Ciné+ Emotion, Ciné+ Famiz, Ciné+ Club, Ciné+ Classic et Ciné+ A la demande) a dores et déjà été signé.

Le service co-lancé par Jean-David Leblanc (ex-Allociné) et par Pierre Lescure (l'homme aux multiples casquettes) devrait permettre de regarder les chaînes de télévision en direct. C'est un service que proposait déjà il y a quelques années un site comme PlayTV, en partie tué par le CSA dans une décision rétrograde qui impose d'avoir des abonnés pour avoir le droit de rediffuser sur internet des chaînes TV librement accessibles en hertzien.

Mais Molotov souhaite également donner accès à de la vidéo à la demande, et à la possibilité de programmer ses propres enregistrements pour contourner les systèmes de VOD des chaînes.

La légalité de cette dernière fonctionnalité dépend néanmoins du sort de la loi Création, où a été adopté un « amendement Lescure » qui légalise indirectement les services d'enregistrement à distance, à la condition qu'ils payent une rémunération pour copie privée. C'est sans doute pour cette raison que la communication officielle de Molotov n'en parle pas encore.