Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Pourquoi la chaîne YouTube de Hold Up a-t-elle été supprimée ?

Thana TV, la chaîne YouTube des producteurs du film complotiste Hold Up, a été supprimée. Ses créateurs estiment avoir été censurés afin d'empêcher la diffusion d'une nouvelle version de leur film. C'est faux.

« Une fois de plus la censure des réseaux sociaux a opérée (sic) », peut-on lire sur le site de Tprod, la compagnie de production à l'origine du film complotiste Hold Up. « Notre chaîne YouTube THANA TV sur laquelle nous avions 110 000 abonnés vient d’être clôturée ! Plus que jamais nous avons besoin de votre soutien pour que l’information et le débat citoyen soit diffusé (sic) sans censure », se plaignent les auteurs du film.

Le message date du 9 février 2021, et comme Numerama a pu le vérifier, la chaîne Thana TV, sur laquelle les producteurs du film avaient posté certains contenus liés au film, n'est effectivement plus disponible.

Le message sur le site de Tprod ne s'arrête cependant pas là : « Il y a fort à penser que l’annonce de la prochaine sortie de la nouvelle version de Hold-up y soit pour quelque chose », terminent-ils, énigmatiques. C'est faux : Thana TV n'a pas été supprimée afin d'empêcher la diffusion du nouveau film des producteurs d'Hold Up.

YouTube dit ne plus tolérer les fake news sur le Covid-19

Comme Numerama a pu le confirmer, la chaîne YouTube n'est effectivement plus accessible : en allant sur l'ancienne page de Thana TV, un message d'erreur apparait, qui nous informe que « ce compte a été clôturé en raison du non-respect du règlement de la communauté YouTube ». Et c'est exactement pour cette raison que la chaîne a été supprimée.

Les conditions générales d'utilisation de YouTube sont claires : « La plateforme ne tolère pas la diffusion de désinformation au sujet de la pandémie de Covid-19 », comme on peut le lire dans un récent article explicatif. « Ne publiez pas de contenus trompeurs sur le traitement, la transmission, le diagnostique ou la prévention du Covid-19 », prévient-elle également. YouTube liste aussi plusieurs exemples de discours qui ne sont pas autorisés, parmi lesquels :

Ces sujets sont abordés plusieurs fois dans Hold Up, ce qui justifie pour YouTube la suppression des vidéos qui mentionnent ces théories. Et c'est également pour cela que le film avait été rapidement supprimé de YouTube lors de sa sortie en novembre.

C'est la suppression de ces vidéos qui a, à terme, entrainé la clôture de Thana TV. « Si votre contenu va à l'encontre de nos règles, nous le supprimerons et nous vous enverrons un email afin de vous prévenir. Si c'est votre première violation de nos règles, vous aurez un avertissement, mais pas de pénalité sur votre chaîne. Si ce n'est pas la première fois, vous aurez un "strike"Au bout de trois "strikes", votre chaîne sera clôturée », explique YouTube dans ses règles.

Et c'est certainement ce qui est arrivé à la chaîne Thana TV : sa suppression serait la suite logique des décisions de modération prises par la plateforme il y a des mois. Contacté par Numerama, YouTube nous a précisé que la plateforme ne commentait pas ses décisions de modération, mais a rappelé ses règles de modération de contenus mensongers sur le Covid-19.

Les comptes ne peuvent pas être fermés en préventif

Il est vrai que la chaîne YouTube a été supprimée juste avant la parution de la nouvelle version d'Hold Up, intitulée « Hold Up +» (elle est sortie le 15 février sur leur site, moins d'une semaine après la fermeture de leur chaîne). Mais, contrairement à ce que les producteurs du film laissent entendre, la décision n'a pas été prise expressément afin d'empêcher sa diffusion. Les suppressions de chaîne peuvent avoir lieu à n'importe quel moment : les strikes peuvent être dus à d'anciennes vidéos, publiées il y a des mois. Ils ne sont pas forcément liés aux dernières vidéos publiées, et ils ne peuvent pas être décidés en préventif.

Malgré la disparition de leur chaîne, les producteurs de Hold Up ne comptent pas en rester là. Dans un mail envoyé le 16 février à leurs soutiens et que Numerama a pu consulter, ils expliquent que « de nombreuses plateformes nous empêchent désormais de communiquer avec notre communauté d'où la nécessité pour nous de nous rassembler tous en lieu sûr où la démocratie et la parole libre ont leur place de choix : [notre] site ».

Hold Up, malgré sa suppression rapide de YouTube, a également continué à être massivement partagé en ligne. C'est notamment le cas sur Odysee, une plateforme de partage de vidéos très appréciée par les complotistes français. La nouvelle version de Hold Up connaitra certainement un sort similaire — bien que celle-ci soit mise en ligne gratuitement sur le site de Hold Up.

Les producteurs du films ont d'ailleurs conseillé leurs soutiens à « s'abonner massivement » sur un autre réseau social, Rumble, une autre alternative à YouTube. Encore peu utilisée en France, elle est prisée des partisans de Donald Trump aux États-Unis. « Il nous paraît primordial aujourd'hui d'échapper à l'œil de Moscou des GAFA », expliquent les producteurs dans le mail, « et de construire notre propre réseau indépendant et sans être à la merci de Google & Cie, ni de la doxa médiatique ». Le divorce avec YouTube semble bien être final.