Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Pourquoi YouTube a supprimé la chaîne de Dieudonné

La chaîne YouTube de Dieudonné, où le polémiste propageait régulièrement des propos antisémites, a été supprimée le 30 juin. Elle comptait quasiment 450 000 abonnés.

Après plus de cinq ans d'existence, plus de 550 vidéos et près de 450 000 abonnés, la chaîne YouTube du polémiste Dieudonné a été supprimée, a-t-on pu constater le lundi 29 juin au soir. Lorsque l'on se rend sur l'adresse URL, le site indique que « cette page n'est pas disponible ». Par mail à Numerama, YouTube a confirmé que la chaîne avait été supprimée « suite à des enfreintes répétées à notre règlement de la communauté YouTube ».

Ce règlement stipule, entre autres, que sont interdits tous les contenus « incitant à la haine » ou la violence contre des individus en fonction de certaines caractéristiques dont l'âge, la caste, le handicap, l'origine ethnique, l'identité et expression de genre, la nationalité, la race, la situation au regard de l'immigration ou encore la religion.

Surfer avec la limite des règles de YouTube

La semaine passée, Numerama avait étudié la chaîne de Dieudonné, qui y publiait une vidéo quotidiennement — chacune pouvait dépasser facilement les 150 000 vues en 24 heures. Dans plusieurs de ces vidéos, nous avions repéré de nombreuses accusations antisémites, parlant notamment de « haine hystérique juive » ou lançant des phrases comme « Jésus est venu nous libérer des escrocs du Temple ». De nombreux messages d'anonymes, quant à eux, reprenaient cette rhétorique librement dans l'espace des commentaires. La grande majorité, à la fois des commentaires et des vidéos de Dieudonné, parvenait à surfer sur la « limite » des règles de YouTube — le polémiste lançait parfois des sourires à la caméra en rajoutant un « pas d'incitation à la haine, bien sûr ».

Avant publication de notre article, nous avions contacté YouTube en l'attente d'un retour.

Dans les règles officielles de YouTube concernant l'incitation à la haine, on peut lire : « Si votre contenu enfreint ce règlement, nous le supprimerons et vous enverrons un e-mail pour vous informer de cette décision. Si c'est la première fois que vous ne respectez pas le règlement de la communauté, vous recevrez une mise en garde sans sanction pour votre chaîne. Sinon, nous enverrons un avertissement à l'encontre de votre chaîne. Si vous recevez trois avertissements, votre chaîne sera clôturée. »

Des vues en hausse de 200 % en 3 mois

YouTube assure régulièrement que la popularité d'une chaîne n'a pas de lien avec les prises de décisions de la plateforme, qu'elle traite les cas uniquement en fonction de leurs contenus et non de combien de fois ils sont visionnés.

Il convient toutefois de noter que même si la chaîne de Dieudonné existe depuis 2015, le nombre de vues sur ses vidéos était en forte hausse depuis le mois de février 2020, passant de 2,5 millions de vues cumulées à 7,5 millions en mai 2020, soit une augmentation de 200 % en 3 mois.

Sur sa page officielle Facebook, Dieudonné accuse des « pressions israéliennes », comparant la suppression de sa chaîne aux « autodafés des heures les plus sombres de l'Histoire ». Il en profite pour faire la publicité d'un autre canal qu'il utilise pour diffuser ses vidéos en ligne, son site Quenel+ qui fonctionne sur abonnement.

Aux États-Unis, YouTube a également supprimé une demi-douzaine de chaînes de plusieurs suprémacistes blancs le 29 juin. « Nous avons des règles strictes qui s'opposent aux discours de haine sur YouTube, et nous supprimons toutes les chaînes qui enfreignent, de manière répétée ou volontairement scandaleuse, cette politique », a commenté un porte-parole cité par Mashable, renvoyant à des règles de juin 2019.