Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Confinement renforcé : sport limité, fermeture des marchés... ce qui change en France dès le 24 mars

Le gouvernement français a décidé de préciser et renforcer le confinement par décret, applicable dès le 24 mars, pour mieux lutter contre le coronavirus. Voici ce que cela change.

C'est au journal de 20 heures sur TF1 que le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé un durcissement des mesures pour enrayer la propagation du Coronavirus (Covid-19). Sans aller jusqu'à un confinement total, « général et absolu », pour que « les citoyens mangent », il a précisé les nouvelles règles qui entrent en vigueur dès le mardi 24 mars, après une semaine de confinement. Il n'y aura donc pas de confinement total comme en Italie ou à Wuhan, épicentre chinois de la pandémie.

Édouard Philippe a également affirmé publiquement pour la première fois ce que le personnel médical et les scientifiques murmurent depuis l'annonce du confinement : il faut être prêts à ce qu'il dure « quelques semaines ». Dans son avis du 23 mars, le conseil scientifique a évoqué une durée possible d'étendue du confinement à 6 semaines à partir de l'entrée en vigueur pour en mesurer les effets sanitaires : « Le confinement durera vraisemblablement au moins six semaines à compter de sa mise en place. »

Deux nouvelles règles, une précision

Les autres mesures restent en vigueur et seront toujours sanctionnées par des amendes de 135 € pour un premier contrôle sans attestation ou sans déplacement jugé essentiel, sanction qui peut monter jusqu'à 1 500 € en cas de récidive.