Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Donald Trump accepte une rallonge de 1,6 milliard de dollars pour le retour des USA sur la Lune

Pour tenir l'échéance américaine pour retourner sur la Lune en 2024, la NASA demandait des moyens supplémentaires. Donald Trump entend rajouter 1,6 milliard de dollars au budget 2020 de l'agence spatiale.

L'annonce a été faite en début de semaine par Donald Trump : la NASA bénéficiera en 2020 d'une rallonge de 1,6 milliard de dollars pour l'aider à tenir l'échéance de 2024, date à laquelle les États-Unis devront revenir sur la Lune. Cette somme s'ajoutera aux 21 milliards de dollars qui ont été déjà fixés dans le budget fédéral pour l'année prochaine et qui seront répartis entre les différents projets de l'agence spatiale.

Cette augmentation du budget, qui doit encore être approuvée, permettra à la NASA de ne pas recourir à des coupes dans les autres programmes spatiaux pour dégager des crédits. Se posera toutefois la question du financement pour les années à venir : Jim Bridenstine, l'administrateur de la NASA, a fait comprendre qu'il faudra encore plus d'argent les années suivantes pour tenir les délais.

Mission : Artemis

Si le plan de la NASA pour retourner sur la Lune n'est pas encore totalement arrêté, dans la mesure où la Maison-Blanche a bousculé les plans de l'agence en exigeant un retour plus tôt que prévu, la mission est désormais baptisée : elle s'appellera Artemis. Ce nom fait écho à Apollon, un autre nom tiré de la mythologie grecque, qui avait été choisi pour les missions lunaires dans les années 60 et 70 (missions Apollo).

La mission Artemis sera vraisemblablement composée d'un équipage mixte, mais dont ni la composition ni le nombre ne sont pour l'instant connus : dans sa communication, la NASA parle à la fois de la première femme à alunir et du prochain homme à retourner sur la Lune. Jusqu'à présent, seuls des équipages masculins étaient formés. Et le dernier voyage remonte à 1972.