Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Mounir Mahjoubi est prêt à dire adieu au secrétariat d’État au numérique pour la mairie de Paris

Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État au numérique, vise Paris. Il a annoncé qu'il souhaiterait être candidat à la mairie de Paris en 2020.

Dans un entretien accordé au Parisien et publié mercredi 6 mars, Mounir Mahjoubi annonce qu'il se verrait bien maire de Paris. Il se dit prêt à démissionner de son poste de secrétaire d'État au numérique en cas de victoire à l'investiture de son parti. Une manière de tâter le terrain avant de s'engager définitivement dans la course ?

Adieu le secrétariat d'État au numérique ?

Dans l'entretien, le secrétaire d'État indique qu'il se portera candidat à l'investiture de La République en marche (LREM) pour les élections municipales de Paris. Celles-ci doivent avoir lieu en 2020.

La commission d'investiture de LREM sera elle créée en avril, et devra désigner un ou une candidate au moins de juin.

S'il était désigné candidat, Mounir Mahjoubi se dit prêt à quitter son poste de secrétaire d'État au numérique. Pour le moment, il affirme rester « pleinement investi dans le gouvernement pour l’atterrissage du grand débat national et la préparation des Européennes ».

Mounir Mahjoubi avait déjà indiqué à l'été 2018 qu'il pourrait être intéressé par un tel poste. Il affirme aujourd'hui au Parisien avoir « un projet et une volonté forte pour Paris ». « Je serai candidat dès que le processus de désignation sera ouvert », affirme-t-il.

Au numérique depuis près de 2 ans

Il a rappelé son enfance passée en banlieue de Paris. Selon lui, construire sa vie dans la capitale serait « de plus en plus difficile ». « Paris est la plus belle ville du monde, mais quelque chose ne fonctionne pas », affirme le secrétaire d'État.

Parmi ses priorités s'il est élu, il ne cite pas le numérique mais l'hébergement et la réinsertion de personnes sans-abri. Il évoque un fond d'aide auquel contribueront les citoyens qui le peuvent, lui y compris, et les entreprises. S'il devient maire, il s'engage à y consacrer 20 % de son salaire.

Mounir Mahjoubi est en charge du numérique au gouvernement depuis près de 2 ans. En octobre 2018, son poste a été quelque peu modifié. Il dépendait avant cette date du Premier ministre. Le remaniement a eu pour effet de le déplacer dans une nouvelle équipe, auprès du ministre de l'économie et des finances Bruno Le Maire et de Gérald Darmanin, ministre de l'action et des comptes publics.