Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Séquence homophobe de Cyril Hanouna : le CSA sanctionne C8 d'une amende de 3 millions d'euros

Les ennuis continuent pour Cyril Hanouna. Après une première sanction, C8, qui diffuse l'émission de l'animateur sulfureux, écope cette fois d'une amende de 3 millions d'euros pour la séquence homophobe de Touche pas à mon poste qui a défrayé la chronique en mai 2017.

En mai dernier, le CSA recevait 25 000 plaintes à l'encontre de « Touche pas à mon poste », l'émission de divertissement scabreuse de la chaîne C8, propriété du groupe Bolloré.

Ce mercredi 26 juillet, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a frappé au portefeuille : 3 millions d'euros de pénalités pour l'émission, payables par C8 et qui iront financer le Centre national du cinéma (CNC).

https://twitter.com/csaudiovisuel/status/890160974438830080

Le Conseil rappelle les actes sanctionnés dans son communiqué, précisant qu'il s'agit bien de punir les atteintes à la vie privée et l'homophobie manifeste de cette séquence ahurissante.

Pour rappel, dans cette dernière, Cyril Hanouna tendait un piège à des hommes gay en diffusant leurs discussions intimes à l'antenne alors que l'animateur se faisait passer pour un homosexuel. Le CSA note : « L'animateur a, tout au long de cette séquence, eu recours à de nombreux clichés et attitudes stéréotypées sur les personnes homosexuelles ».

C8 compte déposer un recours

Le CSA observe en outre que l'émission de C8, pourtant très populaire, a déjà engendré plus de 47 000 plaintes de téléspectateurs et 3 mises en garde, ainsi que 2 mises en demeure par le Conseil. Elle avait aussi été confrontée au retrait de nombreux annonceurs face à l'ampleur du scandale.

La première sanction à l'encontre de la chaîne est aujourd'hui discutée légalement par le groupe de M. Bolloré, qui a annoncé son intention de déposer un recours . Le CSA est là dans un cas juridique complexe et cherche une position d'équilibriste assez difficile, divisé entre l'urgence d'agir face à la grogne de nombreux représentants de la société civile et le respect de ses prérogatives réduites. Le Conseil montre dans cette affaire une forme d'incohérence de son fonctionnement.

http://www.numerama.com/pop-culture/260547-par-respect-pour-leurs-valeurs-orange-et-sfr-boycottent-lemission-de-cyril-hanouna.html