À Davos, la Chine s’imagine en nouveau leader de la mondialisation heureuse

Alors que Donald Trump s’apprêtait à devenir le 45e Président des États-Unis, à Davos, depuis le début de la semaine, les puissances économiques s’agitent et hésitent. Les vibrations protectionnistes qui ont percuté le Royaume-Uni puis l’Amérique semblent laisser un vide étrange. Ajoutons que la délégation américaine est de fait réduite et dispersée, alors que les … Lire la suite