Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Virginia Tech : (pas) la faute à Bill Gates et ses jeux-vidéo

L'avocat militant chrétien Jack Thompson, qui milite pour une société aseptysée et livre une croisade contre la violence dans les jeux vidéo, la musique ou les films, a sauté sur l'occasion offerte par la massacre de Virginia Tech pour redire une nouvelle fois sa rage. "Mr Gates, votre société [Microsoft] est potentiellement responsable juridiquement du dommage causé à Virginia Tech", écrit l'avocat dans une lettre ouverte à Bill Gates.

"Votre jeu [CounterStrike], un simulateur de meurtres, d'après des informations qui ont figuré dans le Washington Post, lui a appris à aimer tuer et comment tuer", continue-t-il avant de provoquer plus encore le fondateur de Microsoft : "Mr Gates, retirez CounterStrike aujourd'hui-même, ou avons-nous besoin de plus de morts pour vous convaincre ?
 Virginia Tech a été le 11 Septembre des fusillades dans les écoles, et il apparaît que Microsoft est au milieu de tout ceci, de plus d'une façon".

Dommage pour Jack Thompson, CounterStrike n'est ni développé, ni édité, ni distribué par Microsoft. L'information du Post liant Counterstrike et Microsoft à l'affaire ont été très vite corrigées par le journal, mais l'avocat a maintenu sa lettre ouverte sans réserve.

Peut-être sera-t-il soulagé d'apprendre qu'en fait, l'enquête n'a trouvé aucun lien entre Cho Seung Hui et les jeux-vidéo, et même que des témoignages ont affirmé que l'auteur de la tuerie ne jouait jamais aux jeux-vidéo.

Il faudra trouver un autre coupable.
 Allez, un petit effort....