Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Ségolène Royal assimile les téléchargements aux radios libres

"Est-ce normal qu'on risque de la prison pour 10 mp3 piqués sur internet quand on voit certains politiques faire bien pire sans jamais terminer en taule ?". C'est la question posée hier lors d'un chat à Ségolène Royal. "Je suis contre tout ce qui est privation de liberté. Cette loi [DADVSI] sera refaite", affirme d'emblée la candidate socialiste qui se dit "convaincue que nous trouverons un juste équilibre". "Tout ce qui est défensif par rapport à de nouvelles voies d'expression publique va à l'échec", affirme Mme Royal, à qui le problème "fait penser à l'époque où les radios libres étaient interdites".

Elle rappelle que "les radios commerciales pensaient être mises en cause par les radios libres".
 "Un équilibre a été trouvé. Là, on va discuter, et on trouvera des solutions", conclue-t-elle.

Quelle fut la solution trouvée pour les radios libres ?
 La licence légale.

(merci Fulgore)