Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le SNEP annonce qu'il continue ses poursuites contre les P2Pistes

L'exemple américain a prouvé que les actions judiciaires même par milliers contre les P2Pistes n'avaient pas l'impact souhaité sur le téléchargement, et surtout sur les ventes. En annonçant une baisse de 10,7 % de son chiffre d'affaires de gros, le SNEP a pourtant indiqué par ailleurs qu'il reprendrait ses actions judiciaires contre les particuliers en France. Il souhaite aussi et surtout s'attaquer aux "opérateurs techniques", ce qu'il a d'ailleurs commencé en menaçant les serveurs eDonkey français. Le SNEP refuse ainsi de croire que ces actions incitent un nombre croissant de consommateurs à refuser l'achat de disques lorsqu'ils sont libellés par EMI, Warner, Sony BMG ou Universal, ses quatre principaux membres. Il feint d'oublier surtout que les principaux "opérateurs techniques" aujourd'hui sont insaisissables. Il s'agit de la communauté open-source derrière eMule, BitTorrent, LimeWire et bien d'autres... Après des années de destruction, il faudra bien du temps à l'industrie du disque pour redorer son image auprès du public. Ca devient pourtant jour après jour une nécessité.