Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Sony et la Corée du Nord : les éléments à décharge

Numerama revient sur les accusations portées par les Etats-Unis contre la Corée du Nord dans le piratage des serveurs de Sony Pictures, et dresse une liste (non exhaustive) des éléments à décharge.

Samedi dernier, Numerama expliquait que la Corée du Nord était un ennemi de paille désigné par les Etats-Unis pour faire oublier les propres responsabilités de Sony dans le piratage de ses serveurs, et surtout pour faire passer l'idée d'une nécessité de renforcer le contrôle des Etats sur InternetNous nous étions basés essentiellement sur des éléments circonstanciels pour douter fortement de l'implication de Pyongyang dans le piratage du studio de cinéma américain. 

Voici donc une compilation des raisons plus objectives pour lesquelles l'accusation contre la Corée du Nord est à prendre avec énormément de précautions :