Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le gérant d'un site de liens BitTorrent condamné à 5 mois de prison

La justice suédoise a condamné l'administrateur d'un site de liens BitTorrent à cinq mois de prison. Celui-ci avait nié être à la tête de la plateforme, mais plusieurs preuves ont joué contre lui.

La gestion d'un site de liens permettant de s'échanger des fichiers protégés par le droit d'auteur est une activité qui est loin d'être anodine sur le plan judiciaire, surtout si celle-ci fait gagner de l'argent aux administrateurs. En France comme à l'étranger, il y a eu de nombreux procès au cours des quinze dernières années. Parmi eux, nombre d'entre eux ont débouché sur une condamnation.

Les cas ne manquent pas. Citons par exemple les sanctions infligées aux responsables de The Pirate Bay, Pirate Island, Sharemula, Elitetorrents, Mamietracker, Undeadlink, OiNK, Mania, Infernio Advitam, Forum-DDL... À cette liste déjà longue, il faut désormais ajouter Tankaner. En effet, la justice suédoise a condamné le créateur de ce site de liens BitTorrent à une peine d'emprisonnement de cinq mois.

Selon Torrentfreak, qui rapporte l'affaire, le suspect a nié les faits, expliquant que s'il avait effectivement lancé Tankaner, il avait par la suite confié la direction du site à d'autres il y a 4 ans. Cependant, plusieurs éléments ont été pris en compte par le tribunal pour déterminer la culpabilité de l'individu et écarter sa défense. Ces derniers ont été résumés par le bureau suédois chargé de la lutte contre le piratage en ligne.

"Il y avait de nombreuses preuves contre cet homme, dont des contrats signés de sa main pour le serveur hébergeant le site, des historiques de connexion, la tenue d'un livre de comptes, des courriers électroniques et une photo où il pose avec un t-shirt avec Tankaner imprimé dessus", a expliqué l'un des responsables du bureau à Torrentfreak.

Une autre phase judiciaire va maintenant s'ouvrir afin de calculer les dommages et intérêts que devra verser le responsable de Tankaner. Le site, pour sa part, est toujours actif.