Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Cloudwatt lance enfin son offre de Cloud souverain franco-français

Né du projet Andromède qui associe Orange et Thalès (Dassault Systèmes s'étant retiré), Cloudwatt a annoncé mercredi le lancement de ses offres de cloud souverain.

Il avait été créé pour ça, c'est désormais fait. Créé par Orange et Thalès pour répondre à l'ambition du gouvernement de ne plus dépendre des services de cloud américains, l'hébergeur Cloudwatt a annoncé mercredi le lancement de son "cloud public complet, souverain et à haute performance".

"Cette offre est la première du marché à être à la fois 100% open source, 100% transparente et lisible, 100% hébergée sur le territoire français, 100% sans engagement ni frais d’accès, 100% facturée à l’usage et 100% compétitive avec des tarifs parfaitement en ligne avec les meilleures offres du marché", assure la société qui a dû subir un audit financier en début d'année, pour évaluer l'impact de ses retards sur le concurrent Numergy (formé par Bull et SFR) — audit qu'il dit avoir lui-même réclamé à Bercy.

Basée en natif sur l'architecture open-source OpenStack sur laquelle Cloudwatt a tout misé pour se différencier, la nouvelle offre de Cloudwatt se décompose en deux services :

Comme le veut la règle du marché, les deux services (qui peuvent être combinés) sont facturés à la consommation ; soit à la minute de calcul pour les offres "Compute", soit au volume et au trafic sortant pour le stockage.

La firme assure que grâce à sa grille tarifaire (.pdf) "aux prix du marché", "le cloud public de Cloudwatt se révélera, dans de très nombreux cas, le plus économique".