Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Philips attaque Nintendo en contrefaçon

Philips a porté plainte aux Etats-Unis contre Nintendo, qu'il accuse de violer des brevets en permettant aux joueurs de contrôler un personnage virtuel par des mouvements naturels captés par ses manettes et autres accessoires.

Au moment où Google et Apple signaient un traité de paix sur la propriété intellectuelle, la société néerlandaise Philips a décidé de poursuivre en justice Nintendo, qui n'a pas répondu à ses mises en demeure. Elle estime que le fabricant japonais de consoles de jeux vidéo viole certains de ses brevets en permettant aux joueurs de contrôler un personnage virtuel par l'utilisation de manettes et autres dispositifs qui captent les mouvements effectués par le joueur.

La plainte rapportée par Eurogamer se décompose en deux parties, intimement liées. D'un côté, Philips reproche à Nintendo d'avoir commercialisé sans son autorisation des "produits de modélisation virtuelle interactive", qu'il décrit comme des matériels et logiciels qui permettent de "modéliser le corps d'un utilisateur dans un environnement virtuel en animant un corps virtuel qui suit les mouvements physiques de l'utilisateur". De l'autre, il reproche au constructeur japonais d'utiliser à cette fin des périphériques d'interactions homme-machine (IHM), tels que la Wiimote, en violation de ses brevets.

Deux brevets sont cités par la plainte :

Philips demande que Nintendo ait l'interdiction de commercialiser ses produits aux Etats-Unis, et d'être dédommagé sur la base des ventes déjà effectuées.