Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

NSA : les annonces de Barack Obama

Pas de révolution, bien sûr. Pressé d'annoncer des réformes aux pratiques de surveillance massive, qui visent désormais l'ensemble des individus dans le monde, le président des Etats-Unis Barack Obama n'a fait quelques annonces sans bouleversement. "J'ai conscience que davantage de travail devra être fait à l'avenir", a-t-il concédé. Numerama détaille ses principales annonces.

Le président des États-Unis Barack Obama a livré vendredi un discours très attendu, pour annoncer les réformes consécutives au processus de révision des programmes de surveillance mis à place par la NSA et les autres agences de renseignement américaines. Soucieux de rappeler l'importance stratégique de la surveillance pour la sécurité nationale, et de ne rien céder sur le terrain de la lutte contre le terrorisme, Barack Obama n'a fait que quelques concessions à ceux qui contestent la surveillance généralisée des télécommunications.

"Les réformes que j'annonce aujourd'hui devraient redonner confiance aux Américains sur le fait que leur vie privée est protégée", et il faut "que les étrangers aient confiance que les USA respectent leur vie privée aussi", a-t-il insisté. 

"Quelle que soit leur nationalité, les gens dans le monde doivent savoir que l'on prend leur vie privée en compte".

Parmi les principales mesures annoncées, dont certaines figurent dans une nouvelle directive sur les activités d'interception de signaux. Pour beaucoup, il s'agit davantage de promesses politiques que d'engagements concrets, ou le langage employé est suffisamment vague pour autoriser toutes les interprétations :

    l'espionnage et d'autres activités et menaces dirigées par des puissances étrangères ou leurs services de renseignement contre les États-Unis et leurs intérêts ;

    les menaces contre les USA et leurs intérêts provenant du terrorisme ;

    les menaces contre les USA et leurs intérêts liées au développement, la possession, la prolifération ou l'utilisation d'armes de destruction massive

    les menaces sur la cybersécurité ;

    les menaces contre les forces armées américaines, leurs alliés et les personnels américains et alliés ;

    les menaces criminelles transnationales, incluant le financement illicite et la fraude fiscale.