Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Ubisoft attaqué en justice pour la protection Starforce

La protection russe Starforce cause nombre de problèmes aux pirates, mais elle est également accusée de poser des problèmes aux loyaux consommateurs. Aux Etats-Unis, l'un d'entre eux vient de déposer une class action contre Ubisoft, qui utilise Starforce pour protéger ses jeux-vidéo.

Plutôt que d'intenter une action judiciaire à distance sur les froides terres de Russie, les consommateurs américains excédés par Starforce ont décidé de s'en prendre directement aux éditeurs clients du développeur des protections anti-copie. C'est la filiale californienne du français Ubisoft qui est ainsi le premier visé.

Christopher Spence a en effet déposé (.pdf) le 24 mars une plainte contre l'éditeur de jeux-vidéo et l'accuse d'utiliser les DRM StarForce depuis 2003 sans nécessairement l'indiquer aux joueurs.
 Or Spence prétend que "le DRM Starforce peut compromettre la sécurité du système d'exploitation Windows". Selon la plainte, des virus ou trojans peuvent exploiter le DRM pour s'installer sur le système, malgré les protections implantées par Microsoft dans Windows. "Pire, la suppression du titre StarForce ne supprime pas toujours pas le DRM Starforce", indique Spence, qui saisit la justice sous forme de Class Action. Tous les consommateurs qui se sentent victimes de la politique d'Ubisoft peuvent ainsi se joindre à l'action. Les jeux XIII, Prince of Persia, Splinter Cell 3, Brothers in Arms ou encore King Kong sont notamment concernés.