Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le président de Disney encourage le P2P et BitTorrent

A la veille de son départ en retraite, Michael Eisner a encouragé l'industrie d'Hollywood à faire face au P2P de façon constructive, tout comme elle l'a fait il y a deux décennies face aux cassettes vidéo...

Contraint à 63 ans de quitter la direction de Walt Disney après 24 ans de bons et loyaux services, Michael Eisner a tenu à parler en grand-père rassurant face à ses collègues d'Hollywood. "Lorsque vous regardez le paysage actuel du divertissement, ne paniquez pas face aux derniers techno-jargon tels que peer-to-peer, WiMax, 802.11, BitTorrent, 3G, Internet 2.0, podcasting ou DVR", a conseillé Eisner. "Embrassez-les plutôt, en sachant que la seule chose qui donne vraiment raison d'être à tous ces systèmes remarquables de livraison est le type de contenu créatif que nous produisons".


Pour Eisner, le contenu n'est pas roi. Il est mieux que ça ; il est "la reine immuable, le réel pouvoir derrière le trône, qui sert loyalement n'importe quel roi qui détient pour le moment le sceptre de la distribution". Martelant que seul le contenu créatif compte, le président de Walt Disney a rappelé que l'industrie du divertissement se sent constamment en danger, soit parce que son économie est fragile, soit parce que de nouvelles technologies semblent la menacer. "Mais la réalité est que, dans l'ensemble, l'industrie américaine du divertissement a prospéré décennie après décennie après décennie", a rappelé Eisner.


"Bravo ! Monsieur Eisner, nous sommes en accord à 100%", s'est félicité le président de BitTorrent, Ashwin Navin. "BitTorrent a été conçu pour renforcer les pouvoirs des créateurs de contenus, et pour donner à l'industrie des contenus des moyens encore meilleurs de les publier de façon électronique", explique Navin, qui vient de célébrer une levée de fonds de 8,75 millions de dollars pour développer BitTorrent.