Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Trois vidéos contre l'ACTA diffusées par la Quadrature du Net (MàJ)

La Quadrature du Net diffuse à partir de ce vendredi trois films destinés à informer les citoyens européens des menaces que fait peser l'ACTA sur les libertés numériques, l'accès aux soins et au droit à l'alimentation. À l'heure actuelle, l'Union européenne, le Mexique et la Suisse n'ont pas encore signé l'accord commercial anti-contrefaçon.

Mise à jour : C'est un énorme succès pour la vidéo intégrale réalisée par la Quadrature du Net. Dans un communiqué, le collectif note que la vidéo a été vue déjà plus d'un million de fois, et qu'elle a été "la mieux notée et la plus vue" la semaine dernière sur YouTube, dans la rubrique "actualités et politique". Le collectif veut y voir "un pas encourageant vers le rejet de ce dangereux accord". Parmi toutes les vidéos présentes sur YouTube, "NO to ACTA !" a été la 52ème la plus populaire la semaine dernière.

--

Article du 28 octobre 2011 - Déterminée à empêcher l'Union européenne de signer l'ACTA, l'initiative citoyenne la Quadrature du Net a récemment invité les eurodéputés à se dresser contre ce projet d'accord commercial sur la contrefaçon. À l'heure actuelle, l'Union européenne est l'un des rares participants, avec la Suisse et le Mexique, à avoir remis à plus tard la signature de l'ACTA. Tous les autres pays l'ont signé.

Pour la Quadrature du Net, c'est inespéré. Dans la mesure où les nombreuses procédures internes à l'Union européenne ne sont pas terminées, c'est l'occasion de redoubler d'efforts pour obtenir le rejet de l'ACTA. En conséquence, l'initiative citoyenne a publié ce vendredi trois vidéos destinées à convaincre les citoyens européens à se mobiliser contre cet accord commercial.

"ACTA est un danger pour les libertés fondamentales des utilisateurs d'Internet, ainsi que pour la libre concurrence et la compétitivité des entreprises de l'Internet" explique la Quadrature. Les films s'intéressent en particulier à deux aspects du projet. Le premier concerne la diminution des libertés dans la sphère numérique. Le second porte les restrictions pour l'accès aux soins et au droit à l'alimentation.

Les codes d'intégration de YouTube et Dailymotion pour les trois vidéos sont disponibles sur la page de la Quadrature du Net.