Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Allotracker fermé, déjà remplacé ?

La fermeture d'Allotracker ne devrait pas avoir de conséquences significatives pour les utilisateurs échangeant des fichiers torrent via son tracker. Le site FrenchTorrentDB a annoncé son intention de prendre le relai, afin de maintenir les échanges en cours.

Considéré comme l'un des principaux trackers BitTorrent privés francophones, Allotracker a finalement fermé boutique. Sur la page d'accueil du site se trouve désormais un bref message, dans lequel les responsables expliquent qu'un article publié sur Zataz les a poussé à suspendre toute activité. En substance, Zataz indiquait qu'Allotracker achetait des copies de films à un camcorder pour alimenter son tracker.

Dans son message, Allotracker assure que "les dons ne servaient qu'à financer la location des serveurs". "Nous n'achetions absolument aucun film car nous n'étions jamais impliqués dans le partage des fichiers. Nous ne mettions à disposition des utilisateurs qu'une plate-forme de partage de liens BitTorrent dont seuls les utilisateurs avaient la possibilité de fournir des fichiers".

Estimant les accusations de Zataz comme "extrêmement graves", "totalement fausses et infondées", Allotracker estime que "cette mauvaise publicité aura eu définitivement raison de [son] engagement". "Le seul moyen de démontrer que nous ne faisions pas commerce de cette activité est de fermer définitivement le site" poursuivent les responsables, qui ne souhaitent pas être mêlés davantage à cette affaire.

Dans une mise à jour, Zataz indique avoir "été mis en contact avec un très proche d'Allotracker qui nous a confirmé et affirmé qu'il n'y a jamais de transaction financière, sous forme de vente de films entre le camcorder et Allotracker". Le site d'actualités précise avoir "sollicité, à l'époque de l'écriture de cette brève (mai 2011, ndlr), un commentaire d'Allotracker. Email resté sans réponse" indique Zataz.

Quel sera l'avenir des fichiers transitant par le tracker mis en place par Allotracker ? Selon les informations d'Undernews, les échanges pourront se poursuivre grâce à l'intervention de FrenchTorrentDB. L'équipe animant le site a indiqué dans un message son intention de maintenir en vie les torrents d'Allotracker, suite à la mise hors-service du tracker. Et donne la méthode pour y parvenir.

Le transfert des comptes semble en revanche hors de propos. Les données utilisateurs stockées par Allotracker ont été entièrement supprimées des serveurs.