Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Android capterait près de la moitié du marché des smartphones en 2012

Le cabinet Gartner s'est penché sur la répartition des parts de marché dans le domaine des systèmes d'exploitation pour smartphones. Il ressort de l'étude qu'Android devrait représenter dans les années à venir près de la moitié des O.S. mobiles.

Les études sur Android se suivent et se ressemblent. Après l'enquête d'IDC affirmant que la plate-forme libre pèsera d'ici quatre ans près de 50 % des systèmes d'exploitation mobiles, c'est au tour du cabinet Gartner de prédire un avenir radieux à l'O.S. En effet, ce dernier devrait capter près de la moitié du marché des smartphones en 2012, très loin devant ses concurrents.

Dès l'an prochain, Android atteindra donc 49,2 % de parts de marché selon l'étude de GartnerC'est 26,5 points de plus que 2010, où le système d'exploitation était à 22,7 %. Toutefois, la plate-forme Android ne devrait pas progresser au-delà. Gartner prédit un léger déclin d'Android vers 2015. Déclin tout relatif, puisque la part de marché d'Android devrait être encore de 48,8 %.

Parmi les principaux concurrents d'Android, seul Windows Phone 7 devrait vraiment progresser dans les années à venir pour atteindre 10,8 % de parts de marché en 2012 puis 19,5 % en 2015. Cette montée en puissance se fonde sur le partenariat établi avec Nokia dans la téléphonie mobile. En toute logique, la part de Symbian - l'O.S. de Nokia - va se réduire comme une peau de chagrin.

L'an prochain, Symbian devrait donc être à 5,2 % de parts de marché dans le secteur des smartphones. Du côté des autres plates-formes mobiles, iOS d'Apple occupera la deuxième place du podium avec 18,9 %. Research In Motion arrive en troisième position, avec 12,6 %. À en croire Gartner, leurs parts de marché resteront stables dans les années à venir.