Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La Quadrature du Net lance un appel à dons pour financer ses prochains combats

L'année qui s'achève aura été riche en rebondissements du côté d'Internet. Entre l'arrivée de la loi Hadopi dans la législation française et la révision des directives du Paquet Télécom, les associations de défense de la société civile ont eu fort à faire pour préserver les droits et libertés des internautes. La Quadrature du Net, un "collectif de citoyens dont le but est d'alerter la population d'éventuelles dérives législatives principalement dans le domaine de l'informatique et des droits numériques", s'est particulièrement distinguée.

Côté bilan, la Quadrature du Net se félicite d'avoir su en 2009 "mener la bataille HADOPI et porter un message fort au delà du bruit médiatique et de la propagande gouvernementale". Elle rappelle à cet effet son opération de Black-Out, point de départ symbolique, qui avait été suivie sur plus de 2 millions de pages web en France. Par ailleurs, l'association rappelle le rôle d'influence forte qu'elle a joué à Bruxelles dans le Paquet Télécom avec l'adoption de l'amendement 138, qui exige le respect des libertés fondamentales notamment dans la mise en œuvre de la riposte graduée. Enfin, la Quadrature du Net a mis en œuvre en 2009 le wiki Mémoire Politique, qui permet aux citoyens européens de suivre les votes de leurs élus et de les contacter facilement.

Or, le suivi de ces différents dossiers engendre inévitablement des frais importants (transports, télécommunications internationales, matériel informatique) dans la mesure où la Quadrature du Net agit à la fois au niveau national et au niveau européen. Le collectif lance donc un appel aux dons pour financer ses prochains combats, à partir de 5 euros par soutien.

Pour 2010, la Quadrature du Net a identifié quatre dossiers brûlants sur lesquels elle entend se faire entendre :