Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Frédéric Lefebvre agite à son tour le chiffon rouge contre les internautes

Alors que les députés votaient l'article 2 de la loi Création et Internet qui crée l'Hadopi, le député UMP Frédéric Lefebvre s'est moqué du pouvoir d'influence des députés socialistes. La veille, Christian Paul avait demandé à plusieurs reprises dans l'hémicycle d'envoyer massivement à Frédéric Lefebvre des messages pour signaler leur opposer au projet de loi. "Vous n'êtes pas prêts de remplir le Zénith, j'en suis à peine à une centaine de messages reçus depuis hier", s'est moqué dans l'après-midi Frédéric Lefebvre. "Vous n'êtes pas prêts avec ce succès-là de faire bouger les choses".

C'est une provocation du même acabit que le ministère de la culture qui s'enorgueillait d'avoir blindé son site Jaimelesartistes.fr contre les attaques DDoS, et qui a dû le fermer quelques heures plus tard sous le poids des attaques. Si Frédéric Lefebvre souhaitait un mail bombing en bonne et due forme, c'était la meilleure manière de le réclamer. Nous mettons toutefois en garde les lecteurs contre une telle tentative, purement contreproductive.

Mais Jean-Pierre Brard, qui avait lui-même appelé à spammer la ministre et le rapporteur, a trouvé une explication. "Les internautes nous écrivent à nous parce que vous ne savez pas lire leurs messages", a ainsi moqué le député de l'opposition, dans une phrase à double sens.